Les refuges pour chiens sont déjà full à Bruxelles: une bien mauvaise nouvelle pour nos amis à quatre pattes

Chaque année à la même période c'est le même constat: les animaux risquent plus que jamais l'abandon. Que ça soit pour des raisons financières ou par manque de solutions, certains maîtres n'hésitent pas à se séparer de leur animal de compagnie. À Bruxelles, les refuges affichent déjà complet, du coup, la secrétaire d'État bruxelloise au Bien-être animal lance une grande campagne de sensibilisation.

En 2016, près de 2.000 chats et 600 chiens ont été abandonnés par leur maître. Que ça soit pour des raisons financières, par le manque d'espace ou à cause du comportement de l'animal, la période des vacances est propice à l'abandon.

Un constat renforcé par le manque de places dans les refuges de la capitale. Pourtant le nombre de places y est important mais les huit refuges agréés à Bruxelles affichent déjà complet, note la Dernière Heure. 60% des résidents sont des animaux errants trouvés dans la rue. Certains d'entre-eux ont déjà pu trouver une famille d’accueil, mais d'autres ont dû être euthanasiés. Preuve qu'une campagne de sensibilisation est toujours nécessaire, même si elle se répète chaque année.

Réseaux sociaux

Il existe pourtant des solutions: les pensions pour animaux existent dans la capitale même si les propriétaires d'animaux les trouvent souvent fort chères. Les réseaux sociaux peuvent aussi jouer un rôle. Des groupes se forment sur plusieurs niveaux: d'abord pour faciliter la recherche des propriétaires d'animaux disparus, mais aussi pour trouver des places temporaires dans une famille d’accueil.

Toujours est-il que la secrétaire d'État au Bien-être animal, Bianca Debaets (CD&V), a lancé une campagne de sensibilisation contre l'abandon de nos amis à quatre pattes. La secrétaire d'État veut pousser les gens à bien réfléchir avant de craquer pour un animal de compagnie: “Un animal de compagnie, c’est la famille qui s’agrandit. Pensez-y avant de dire oui.” Eh oui, avoir un chien ou un chat, ça prend du temps, ça coûte de l'argent et c'est une contrainte supplémentaire lorsqu'on s'absente pour une période prolongée. Qu'on se le dise.

125.000 euros

Après si tu es prêt à faire le pas, il ne faut pas hésiter à adopter: le prix d'une adoption se situe souvent entre 120 euros et 160 euros pour un chat et 170 euros pour un chien. Un montant raisonnable quand on sait que les refuges ne sont pas subsidiés par l'Etat. Et pour ce prix, ton animal de compagnie est stérilisé, identifié avec une puce et vacciné.

À contrario, abandonner son chien est lourdement sanctionné. L'amende varie de 50 à... 62.500 euros. Et en cas de récidive tu peux être contraint de payer jusqu'à 125.000 euros. Preuve que l'abandon d'animaux est pris au sérieux devant l'ampleur du phénomène. Tu sais maintenant à quoi t'en tenir avant de t'engager. Réfléchis bien!

Déjà lu?