Manuel Valls quitte (enfin) le Parti Socialiste et les vannes fusent sur les réseaux sociaux

Ce mardi, c'est la rentrée pour les 577 députés qui siègeront à l'Assemblée Nationale française. Pour marquer le coup, Manuel Valls a décidé de faire une petite annonce. Sur les ondes de RTL, il a officialisé son départ du Parti Socialiste français. Sans grande surprise, il n'exclut pas de rejoindre la République En Marche d'Emmanuel Macron qu'il avait soutenue durant les présidentielles. 

Bon, on mentirait si l'on disait que c'est une surprise. Manuel Valls va bel et bien quitter le Parti Socialiste français en ce jour de rentrée à l'Assemblée Nationale. Il l'a annoncé ce matin dans les studios de RTL France: "Une partie de ma vie politique s'achève. Je quitte le Parti socialiste, ou le Parti socialiste me quitte."

Ce n'est pas vraiment étonnant vu les tensions existantes entre lui et le PS, après son soutien apporté à Emmanuel Macron après les primaires socialistes. Il avait alors laissé tombé Benoit Hamon pour soutenir le candidat d'En Marche. Mais ce mardi, c'est officiel il n'apparaitra plus sous la bannière du parti à la rose et sa future destination semble déjà toute tracée.

Manuel Valls en marche

La question qui vient de suite à l'esprit est la suivante: mais où se positionnera Manuel Valls à l'Assemblée Nationale, son nouveau lieu de travail? Il a donné quelques éléments de réponse, toujours pour RTL: "Je ne siégerai pas dans un groupe où il y aurait des ambiguïtés, où on ne voterait pas la confiance au gouvernement."

Mais si l'on se souvient qu'il avait déclaré vouloir siéger dans la majorité, on peut facilement deviner où il va se retrouver: dans le groupe de la République En Marche (LREM). Ce mardi, il a d'ailleurs réexprimé ses envies: "Moi, je souhaite clairement être dans la majorité, il y a une forme de cohérence. J’ai soutenu Emmanuel Macron avant le premier tour, ça m’a coûté cher." Qu'il se réjouisse, l'équipe du président a décidé de l'accepter parmi eux. En effet, lors d'un vote à main levée initié par Richard Ferrand, le groupe LREM a accepté que l'ancien Premier ministre rejoigne leur rang en tant que député apparenté.

Pour rappel, Manuel Valls faisait partie des meubles du PS puisqu'il y était depuis 37 ans. Aux dernières élections législatives, il a été élu dans la 1ère circonscription de l'Essonne où il n'était ni opposé à un candidat du PS ni de la République En Marche. On a pas fini d'entendre parler de Manuel Valls.

Il y avait matière à lâcher quelques blagues

Dans la tête de tout le monde, il n'était déjà plus au PS

Quand on disait que ce n'était pas une surprise

Il avait déjà la tête ailleurs

"Manuel Valls prend la fuite"

Il va devoir se faire de nouveaux amis à l'Assemblée

Disparuuuu

Déjà lu?