Fini les accidents de vélo! Les Pays-Bas ont créé une appli qui bloque ton smartphone quand tu es sur ton Villo 

Aux Pays-Bas, le vélo est une religion. Pire, un prolongement du corps des néerlandais. Du coup, il y a beaucoup d'accidents où les deux roues sont impliqués. Pour lutter contre ce phénomène, la sécurité routière a frappé un grand coup: créer une application qui empêche les cyclistes d'utiliser leur smartphone sur leur vélo. 

Si t'as déjà fait un tour aux Pays-Bas, tu as remarqué un truc: il y a presque plus de vélos que d'habitants. C'est qu'avec un pays aussi plat, c'est le paradis des cyclistes, tu ne te tue jamais les jambes à grimper des côtes à la limite de la verticalité. Mais avec autant de bicyclettes, il y a d'office plein d'accidents dans lesquels sont impliqués des vélos.

Selon la Veilig Verkeer Nederland, la sécurité routière néerlandaise, un accident de vélo sur cinq se produit à cause de l'utilisation d'un smartphone. Et malheureusement, 12 personnes ont perdu la vie et 441 ont été blessées en 2015. Ca fait beaucoup pour quelques messages envoyés à vélo. Ils ont donc décidé d'agir.

Une application qui fait office de cadenas

La Veilig Verkeer Nederland s'est associée à l'opérateur néerlandais KPN pour créer une application un peu spéciale. Le principe est plutôt ingénieux mais aussi un peu fou. Quand un néerlandais voudra utiliser un Villo (ou du moins l'équivalent des Pays-Bas) il devra se rendre sur une application. Grâce à l'application, il déverrouillera le vélo. Une fois que c'est fait, cela enverra un signal à KPN qui...Bloque toute communication sur le téléphone en question. Plus de 4G, plus de réseau, seuls les appels d'urgence seront possibles.

"Dès que l’application est de nouveau utilisée pour verrouiller le vélo, le cycliste retrouve l’usage complet de son smartphone" explique Victorina de Boer, porte-parole de KPN, à Metro. "Ce système fait partie d’une vaste campagne lancée pour que les enfants, les plus vulnérables, se rendent compte du danger de l’utilisation de leur smartphone à vélo, et que ce sont deux choses qui ne font pas bon ménage" poursuit-elle. L'application sera normalement commercialisée d'ici la fin de l'année et sera d'abord disponible uniquement sur Androïd. En tout cas, cette appli ne ferait pas tâche à Bruxelles où la circulation en vélo est souvent bien dangereuse!

Déjà lu?