Joyeux anniversaire, Harry! Découvre le bilan comptable astronomique d'Harry Potter, 20 ans après le premier livre

Il y a 20 ans, l'humanité découvrait un monde caché: celui des sorciers. En effet, le premier tome d'Harry Potter faisait son apparition dans les librairies. Deux décennies plus tard, le sorcier le plus célèbre du monde est toujours aussi populaire. Il a rendu des millions de fans heureux et sa créatrice, J.K Rowling, richissime. On fait le bilan de cette saga magique qui a marqué toute une génération. 

"Tu es un sorcier, Harry!" C'est la réplique culte d'Harry Potter à l'école des sorciers sorti il y a tout juste 20 ans ce lundi. Pas besoin de rappeler l'histoire de ce sorcier orphelin forcé de combattre l'ennemi de toute une communauté: Voldemort. Ce qui est fou, c'est que cette saga archi-méga culte a bien failli ne jamais voir le jour puisque J.K Rowling avait essuyé une dizaine de refus de plusieurs maisons d'édition pour publier son livre. Au final, on a eu droit à sept livres, huit films, une pièce de théâtre, des parcs à thème, des expositions et des milliers de goodies.

Des chiffres qui donnent le tournis

De 1997 à 2007, Joanne Kathleen Rowling a publié sept livres traduits en 79 langues dans 200 pays différents. Ils se sont vendus à 450 millions d'exemplaires dont 28 millions rien qu'en France. Au début, rien ne laisse présager un tel succès puisque le premier tome n'a, à la base, été imprimé qu'à 1.000 exemplaires. D'ailleurs, si par hasard tu as en ta possession un de ces milles premiers livres, sache que tu es riche puisqu'ils sont recherchés par des dizaines et des dizaines de collectionneurs.

En terme d'argent, les chiffres sont complètement fous. Ça va tu es bien assis? C'est parti: les huit films ont rapporté 7,2 milliards de dollars (6,5 milliards d'euros) tandis que les livres ont généré 7,7 milliards de dollars (6,9 milliards d'euros). Résultat: J.K Rowling est à la tête d'une fortune de 743 millions d'euros selon le Sunday Times.

Encore aujourd'hui, la saga continue de faire rêver et de vendre. Son succès est facilement explicable. Martin Richardson, professeur en science de l'éducation de l'université de Durham s'y colle: "l’histoire est fondamentalement bonne, la saga incroyablement riche, c’est une superbe aventure, les personnages, un peu unidimensionnels dans le premier tome, sont de plus en plus nuancés." En conclusion, en 1997 J.K Rowling a réussi le plus bel alohomora de l'histoire sur les portes du succès.

Déjà lu?