Tu n'en pouvais déjà plus de la chaleur? Et pourtant, en Belgique, on a connu bien pire que le mois de juin 2017

Il a fait très chaud, même trop. Jeudi matin, l'IRM a d'ailleurs officiellement déclaré que la Belgique traverse une vague de chaleur. La nuit du 21 au 22 juin a même explosé un record: celle de la plus chaude jamais enregistrée depuis 1901. Mais à quand remontent les pires températures de toute l'histoire du pays?

Jeudi matin, l'Institut Royal Météorologique (IRM) a officiellement annoncé que la Belgique était traversée par une vague de chaleur. La dernière en date pour cette période remontait à 2006. Ce phénomène signifie que les températures ont atteint "au moins 25 degrés pendant 5 jours d'affilée, dont au moins 3 jours avec 30 degrés ou plus", précise à RTL David Dehenauw, le chef de travaux à l'IRM.

Avec une température de 23,9 degrés à 6 heures à Bruxelles, on a même dépassé un record historique. La nuit de mercredi à jeudi a été la plus chaude pour un mois de juin depuis les premiers relevés en 1901. Le précédent record remontait au 27 juin 1976, avec 20,5 degrés. Mais la Belgique a connu bien pires températures dans son histoire.

38,8 degrés le 27 juin 1947

Tout d'abord, pour te donner une idée, les normes de températures en journée pour le mois de juin en Belgique tournent autour de 17 à 23 degrés. Et les minima autour de 7 à 11 degrés. Autrement dit, 10 à 15 degrés en moins que ce que l'on connaît actuellement.

Mais la plus longue canicule jamais enregistrée s'est produite, selon l'IRM, en 1976. Elle s'est déroulée du 23 juin au 8 juillet. Les maxima à Uccle (où est installé l'Institut) ont dépassé les 30 degrés pendant 16 jours d'affilée. Le mois de mai 1944, n'était pas mal non plus. Le mercure avait dépassé 32 degrés trois jours consécutifs, pour culminer à 34,2 degrés le 30 mai.

Quant à la température la plus chaude jamais enregistrée, le record date d'encore plus longtemps: le 27 juin 1947. Ce jour-là, une température maximale de 38,8 degrés a été atteinte à Uccle, dans un abri Stevenson ouvert (l'espèce de boîtier météo qui comprend plusieurs instruments de mesure tels que des thermomètres, hygromètres, baromètres, psychromètres, thermographes, etc.). Recalculée avec les normes d’un abri fermé (sans influences extérieures), on atteignait tout de même 37,4 degrés. Et le thermomètre n'était pas descendu en-dessous de 21,6 degrés la nuit.

- 2,8 degrés le 1er juin 1975

Ce qui est comique, c'est que l'année avant la longue canicule de 1976 détient un tout autre record: celui des températures minimales les plus froides. Ainsi, le 1er juin 1975, l'IRM relevait - 2,8 degrés la nuit à Rochefort. Quelques années plus tard, le 3 juin 1991, il faisait 9,7 degrés à Uccle en journée et il neigeait toujours en Ardenne. C'est la journée de juin la plus froide depuis 1901.

Et puis, au niveau de toute l'année, la température la plus basse jamais enregistrée est le 20 janvier 1940. À Rochefort, le thermomètre a affiché jusqu'à - 30,1 degrés... Alors, ça va, tu as moins chaud maintenant?

Voilà une petite vidéo qui va te redonner du courage. Le pire record de chaleur à travers le monde est détenu par les États-Unis: 56,7 à Furnace Creek (sud-est de la Californie) en 1913!

Déjà lu?