Les Français ont voté et laissent définitivement le champ libre à Macron et sa République en marche

Ce dimanche, 47 millions de Français étaient appelés à voter pour le seconde tour des élections législatives. Comme on s'y attendait, c'est la République en marche qui a raflé la mise. Ces résultats offrent une majorité de députés à Emmanuel Macron et lui laissent clairement le champ libre pour ses futures réformes. 

Ce dimanche 18 juin, les Français étaient appelés à se rendre dans les bureaux de vote pour élire les 577 députés de l'Assemblée nationale. Et les tendances du premier tour et de la journée l'ont confirmé, c'est la République en marche qui sort grande gagnante des législatives en France. Le parti du président Emmanuel Macron associé au MoDEM de François Bayrou a en effet raflé 355 sièges dont 311 pour LRM tandis que les autres partis se partagent 222 sièges. Le grand perdant de ces élections, c'est clairement le PS (34 sièges), qui perd des centaines de sièges et qui voit partir son premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis. La gauche d'aujourd'hui, est maintenant représentée par la France insoumise (19 sièges) de Jean-Luc Mélenchon, qui pourra former un groupe parlementaire. Le FN de Marine Le Pen prend 8 sièges. Les Républicains, UDI, Divers droite remportent 125 sièges dont 101 pour Les Républicains.

Un contre-pouvoir faible

Autant dire que le jeune président n'aura pas beaucoup de mal à faire passer les réformes qu'il a annoncées. La République en marche a une majorité absolue sans même les sièges remportés par MoDEM. Mais néanmoins, les journalistes en France parlent d'une majorité absolue surveillée, car les sondages donnaient à LRM 400 sièges largement. Il semblerait que les électeurs aient voulu mesurer un peu le pouvoir conféré à Emmanuel Macron. Mais quand même, Emmanuel Macron se trouve face à une opposition faible, et plus éclatée que jamais. Cette situation de pleins pouvoirs inquiète une grande partie des Français ainsi que certains experts. Même si en réalité, les législatives confirment souvent la tendance de vote des présidentielles, donc ce n'est pas une grande surprise.

Les Français absents des bureaux

Ce second tour des législatives en France aura aussi été marqué par un absentéisme sans précédent. À peine 35,33 % des Français ont été voter aujourd'hui, contre 46,4 % lors des dernières législatives de 2012. Le taux de participation est encore plus faible que lors du premier tour le 11 juin dernier, où 40,75% des Français étaient aller voter pour élire leurs législateurs. Ce phénomène fait grincer des dents et les élections présidentielles sont "accusées" d'écraser les législatives. La venue de celles-ci dans un court délais après les présidentielles décourage les Français à aller voter, et le résultat est le taux d'abstention.

Déjà lu?