Tu pars bientôt pour une destination exotique? Voici un guide pratique des maladies qui nécessiteront un vaccin

Si tu prévois un séjour à l'étranger dans un pays lointain, tu sais sans doute qu'il faut prendre pas mal de précautions. Outre les vaccins réguliers que tu dois prendre en Belgique, il existe une liste des maladies tropicales pour lesquelles une petite piqûre est vivement recommandée. On fait le point continent par continent.

Avant de faire ta valise pour un pays exotique, tu dois prendre un ensemble de précautions générales que tu peux retrouver ici. Il existe aussi un guide pays par pays si tu as besoin de tous les détails pour une destination précise.

On peut toutefois dresser une liste des maladies que tu peux rencontrer continent par continent et qui nécessiteront un vaccin. Par souci de clarté, nous passerons ici les vaccins que tu dois prendre en Belgique selon ton calendrier vaccinal. On parle bien ici des maladies spécifiques à l'Asie, l'Afrique et l'Amérique du sud, même si nous toucherons un mot aussi sur le continent européen. Alors bien sûr tout dépend de la longueur de ton séjour, du degré d'isolement ou d'hygiène de ta destination. Mais le Dr. Maniewsky, expert en maladies tropicales de l'Institute of Tropical Medecine d'Anvers, nous a permis d'y voir plus clair.

1. L'Asie

Que tu te rendes en Chine, au Japon ou au Vietnam: plusieurs maladies sont communes à ces pays, mais tu ne les connais peut-être pas. Il y a d'abord l’encéphalite japonaise. Il s'agit d'une infection virale de pronostic grave. Concrètement, ça veut dire que cette maladie s'attaque à ton système nerveux. Dans les chiffres, il y a 50.000 cas par an et 15.000 décès. La vaccination n'est pas obligatoire mais vivement recommandée si tu voyages dans des zones rurales. Tu peux donc utiliser un vaccin à partir de l'âge de deux mois et subir deux injections espacées de 7 à 28 jours. Avec un rappel de 12 à 24 mois plus tard le cas échéant. L’encéphalite japonaise peut aussi être rencontrée sur le sous-continent indien et en Océanie.

Place ensuite aux hépatites A et B. Pour la A, dans tous les cas de figure l'Institut of Tropical Medecine ou l'Institut Pasteur te recommande chaudement de te faire vacciner quinze jours avant le départ, avec un rappel un à trois ans plus tard. Pour l'hépatite B, c'est uniquement le cas si tu te rends dans le pays pour une longue durée ou de manière répétée. Dans ce cas, ça sera deux injections par mois avec un rappel unique 6 mois plus tard.

Ensuite il y a la typhoïde. Il s'agit d'une infection digestive qui touche 30 millions d'individus et en tue 200.000 personnes à travers le monde par an. Concrètement tu risques d'être constipé. C'est déjà mieux que la diarrhée qui touchera davantage les enfants. Mais les réels problèmes arrivent avec le fièvre soutenue que tu peux développer. Un vaccin est préconisé si tu te rends en Asie pour un séjour prolongé ou dans des conditions d'hygiène précaires.

Pour le paludisme/malaria, tu devras regarder spécifiquement pour ta destination. Ça dépend en général de la région dans laquelle tu te rends. Il n'existe toutefois pas de vaccin (même si un premier vaccin belge est en test). Tu privilégieras ici les médicaments anti-malaria ainsi que les bonnes vieilles méthodes: la crème anti-moustique, le moustiquaire et les vêtements pour te couvrir.

Et il faudra te montrer prudent même à ton retour de vacances: "Si à votre retour (dans les trois mois) vous avez les mêmes symptômes que la grippe classique, il faut effectuer le plus rapidement possible des tests sanguins via votre médecin ou à l’hôpital ou encore à l'Institut de la médecine tropicale à Anvers", met en garde le Docteur Maniewski. "Si la maladie est traitée rapidement, on peut tout à fait en guérir. Mais il faut faire vite, certaines variations du paludisme peuvent être mortelles. Des personnes meurent chaque année des effets du paludisme en Belgique."

Reste à te parler de la rage, ça dépend aussi de chaque pays. Un vaccin sera préconisé pour un séjour prolongé et en situation d'isolement. Enfin, il y a le risque de la fièvre jaune. Là aussi tu peux retrouver une liste avec les pays à risque.

2. L'Afrique

L'Afrique est grande (jusque-là, on ne t'apprend rien). Donc tout dépend de la région où tu te rends. Pour l'Afrique du Nord, les mêmes précautions doivent être prises que pour l'Asie, l’encéphalite japonaise en moins. Mais dès que tu descends en Afrique noire, les choses se corsent un petit peu et les vaccins deviennent obligatoires.

Particulièrement pour la fièvre jaune. Cette maladie est transmise par les moustiques et n'est pas belle à voir. On l'appelle jaune car certains patients développent une jaunisse. Au niveau des symptômes, on peut citer le vomissement, la fièvre bien sûr et une grosse fatigue.

Pour prévenir la maladie, tu dois faire une injection 10 jours au minimum avant le départ. Il n'y a par contre plus besoin de rappel à part pour les enfants en bas âge. Attention: tu devras d'office te présenter avec un certificat de vaccination à l'entrée de certains pays, spécifiquement en Afrique subsaharienne où le vaccin est obligatoire.

Tu dois également te prémunir de la méningite à méningocoques en cas de séjour prolongé, en contact étroit avec la population locale ou en période d'épidémie. Derrière ce nom barbare se cache une forme de méningite bactérienne, une infection qui touche les fines membranes de ton cerveau et de ta moelle épinière. Donc ce n'est vraiment pas une bonne nouvelle. La maladie est rencontrée le plus souvent dans la zone qui va du du Sénégal à l'Éthiopie.

Ensuite le Dr Maniewski nous encourage à nous méfier en premier lieu du paludisme/malaria. Le risque d'infection est grand, spécifiquement pour l'Afrique subsaharienne. Là aussi, tu dois combiner les méthodes traditionnelles (crème anti-moustique, vêtement, moustiquaire) avec des médicaments contre le paludisme: "Il faut toujours garder ces produits à portée de main dans votre pharmacie [...]. Pour choisir la médication, tout dépendra de la longueur du séjour et du lieu exact."

Pour l'hépatite A et B, les mêmes précautions doivent être prises qu'en Asie. Pour l'hépatite A, c'est obligatoire dans les pays d'Afrique subsaharienne. Pour l'hépatite B, tout dépend de la longueur de ton séjour. "L'hépatite B se transmet via le sang ou les rapports sexuels", indique le professeur Maniewski. "Donc il faut surement envisager le vaccin si vous vous rendez pour une longue période".

Enfin l'experte en maladies tropicales nous met en garde contre les baignades en eaux douces: "La plupart des rivières, chutes d'eau et lacs africains sont pleins de parasites qui peuvent vous faire tomber malade".

3. L'Amérique du Sud

Sans surprise un vaccin est vivement recommandé pour l'hépatite A et la fièvre jaune, sauf si tu te situes dans les grandes villes où le risque est bien moins important. C'est par exemple le cas au Brésil. Au niveau de la rage et de la typhoïde, ça dépend du pays et si tu te rends là-bas pour un séjour prolongé, dans des conditions d'hygiène précaires ou en situation d'isolement. Ce sera le cas au Chili par exemple.

Là encore toutes les précautions énoncées plus haut doivent être prises contre le paludisme/malaria selon la destination. Enfin le Dr Maniewski attire notre intérêt sur le virus zika "même si l'attention médiatique s'en est un peu détournée, il reste présent en Amérique du Sud, spécifiquement dans un pays comme le Brésil où il est peu sous contrôle".

Le virus se propage via les moustiques mais également par transmission sexuelle. "La plupart du temps cela ne pose pas de problème, mais si vous êtes infectés durant une grossesse cela peut affecter votre bébé". Et ce n'est pas joli joli: retard de croissance, handicap mental, troubles de la vue et de l'audition, et cela peut accroître les risques de crises d'épilepsie. Le virus Zika a aussi été signalé dans les Caraïbes, en Afrique et dans les îles du Pacifique.

Une prudence particulière doit aussi être apportée vis-à-vis de la dengue et du chikungunya. Et là encore ce sont nos potes les moustiques qui en sont responsables. Les symptômes sont similaires à ceux d'une fièvre classique avec des douleurs articulaires et des éruptions cutanées.

4. L'Europe

Il ne faut pas toujours partir à l'autre bout du monde pour prendre des précautions contre certaines maladies. C'est aussi le cas en Europe, spécialement si tu te rends en Europe centrale, en Russie ou dans les Balkans. Le Dr Maniewski nous conseille de nous faire vacciner contre l'encéphalite à tiques: "Certains peuvent provoquer une méningite. Il faut donc se montrer prudent spécialement si vous vous rendez dans des régions reculées pour camper."

Et puis il y a cette récente épidémie de rougeole qui a déjà tué 35 personnes sur notre continent. "Nous vous recommandons de vous faire vacciner. Les enfants peuvent se faire vacciner à partir de 12 mois en Belgique mais si vous vous rendez dans un pays où l'épidémie a été constatée, le vaccin peut être administré à partir de 6 mois", conclut le Dr. Maniewski. "Mais dans ce cas, il devra être répété à douze mois".

Voilà, on espère que ce "petit" guide t'aura permis de te familiariser avec toutes ces maladies. Comme ça tu as déjà une idée si tu prévois de partir loin cet hiver ou l'été prochain. À l'heure où les vaccins sont de plus en plus critiqués en Europe, ils restent primordiaux et permettent de sauver des vies. C'est toujours bon de le rappeler.

Déjà lu?