J.K. Rowling a encore frappé: elle démonte complètement les critiques sexistes adressées à l'encontre de Theresa May

Theresa May est la cible de toutes les critiques en ce moment. Tu peux être d'accord ou non avec sa politique, mais est-ce que c'est vraiment malin d'insulter son genre en la traitant de "pute" sur internet? Pour certaines personnes oui, c'est apparemment normal. J.K. Rowling n'a pas vraiment apprécié les commentaires misogynes de certaines personnes à l'encontre de la Première ministre britannique et elle a donc décidé de les remettre à leur place. La preuve en 14 tweets. 

Tweet n°1

"Je viens de me désabonner d'une personne, car il a traité Theresa May de pute. Je pensais qu'il était intelligent et drôle."

Tweet n°2

"Si tu ne peux pas exprimer ton désaccord avec une femme sans faire recours à ce genre d'insultes malsaines, je t'emmerde toi et ta politique".

Tweet n°3

"J'en ai marre des hommes 'libéraux' dont les masques tombent dès qu'une femme leur déplaît et qui utilisent directement des mots vulgaires et humiliants..." (suite dans le prochain tweet).

Tweet n°4

"... vis-à-vis de la féminité et qui agissent comme des misogynes conservateurs et qui font comme s'ils avaient agi de manière courageuse".

Tweet n°5

"Quand tu fais cela, Monsieur le mec cool libéral, tu fais alliance, en connaissance de cause ou non, avec des hommes qui envoient aux femmes des images de pornographies violentes...".

Tweet n°6

"... ainsi que des menaces de viol, et tu essayes d'intimider les femmes en dehors de la sphère politique et publique, en vrai ou sur le web".

Tweet n°7

"'Conne, 'pute', et, évidemment, viol. Nous sommes trop moches pour violer, ou nous avons besoin de violer, ou nous avons besoin de violer et de tuer.

Tweet n°9

"Chaque femme que je connais et qui a osé exprimer une opinion en public a subi ce genre d'abus au moins une fois...".

Tweet n°9

"et elles sont humiliées ou intimidées, car ce sont des 'femmes'".

Tweet n°10

"Si tu veux savoir à quel point ça devient encore plus stupide quand c'est à propos des noirs ou des homosexuels, demande à Diane Abbot ou Ruth Davidson".

Tweet n°11

"Je me fiche de savoir si on parle de Theresa May, ou de Nicola Stugeon ou de Kate Hooey, de Yvette Cooper ou d'Hillary Clinton:..." (Suite après).

Tweet n°12

"La féminité n'est pas un défaut de conception. Si ta réponse immédiate à une femme qui te déplaît..."

Tweet n°13

"est de l'appeler par un synonyme de sa vulve, ou de la comparer à une prostituée, alors laisse tomber ton prétexte et assume-le: tu n'es pas un libéral.

Et pour conclure en beauté: le tweet n°14

"Tu es à quelques pas de devenir le type qui se cache derrière le cartoon d'une grenouille".

Et bam. Il n'a rien su répondre.

Lisez aussi