Quand Justin Bieber se prend pour un prince: ses exigences au Pinkpop étaient hallucinantes

Justin Bieber s'est produit le 3 juin sur la scène du Pinkpop, un célèbre festival qui se déroule dans le sud des Pays-Bas. Sur place, il a veillé à ce que son accueil soit au top du top. En tant que grande star américaine, il a posé toute une série d'exigences. Et certaines frôlaient carrément l'absurdité.

Quand Justin Bieber se déplace, pas question de faire dans la demi-mesure. À tel point que ce n'est pas son concert au festival Pinkpop samedi dernier aux Pays-Bas que l'on retient, mais plutôt ses exigences d'accueil.

Pour commencer, les organisateurs du festival ont certainement dû débourser un paquet de thune pour que le chanteur canadien de 23 ans accepte l'invitation. Mais ça, passe encore. Chaque star qui se produit au festival néerlandais a généralement deux équipes autour d'elle, comme l'explique le journal Het Nieuwsblad: une équipe technique, qui indique ce qui doit se trouver sur scène à quel moment, et une équipe responsable de "l'hospitalité", qui commande ce que la star veut boire, manger et faire pour s'occuper.

Loges séparées, table de ping-pong, wifi personnel, repas titrés comme ses chansons...

Mais les équipes de Justin étaient particulièrement exigeantes. Côté logement, le chanteur voulait sa propre loge, une autre pour son équipe, une autre pour ses danseurs et encore une autre pour ses choristes, révèle ainsi la presse flamande. Un espace énorme et bien structuré. Il exigeait également son propre réseau wifi et une table de ping-pong, mais attention, elle devait être belle.

Côté bouffe, c'était aussi la galère. Dans chaque loge, les membres de la Team Bieber avaient leur propre liste d'aliments et de boissons qu'ils voulaient avaler. Rien qu'avec la quantité de boissons exigées par Justin seul, une personne normale aurait pu tenir deux ou trois mois, précise le Nieuwsblad. Par exemple, il demandait: 24 grandes bouteilles d'eau plate, autant d'eau pétillante, de sodas, de boissons énergisantes et de jus de fruits. Sans oublier l'alcool, il lui fallait un bar bien rempli, de quoi mourir quatre fois d'affilée de coma éthylique, au moins.

Et un tas d'autres choses absurdes: deux marques bien précises de chewing gum, une quantité de bananes qui pourrait presque nourrir les singes de tout un zoo, des repas chauds titrés comme ses chansons, ou encore des chocolats exotiques.

Mais bon, il y a plus étonnant encore. Plusieurs artistes, Sean Paul notamment, réclament de l'eau de la marque Fiji, uniquement. Une source d'eau minérale qui coulerait sur les Îles Fidji et qui coûterait bonbon.

C'est le grand luxe d'être une star, tout de même!

Déjà lu?