La FIFA refuse de commenter sa relation avec le Qatar, l'hôte du Mondial 2022 accusé de financer le terrorisme

Le monde du football pourrait être sérieusement secoué par le blocus diplomatique lancé contre le Qatar ce lundi. Le pays pourra-t-il encore accueillir la Coupe du Monde 2022 si ses voisins coupent le contact avec lui? Les équipes de foot oseront-elles se rendre dans un pays accusé de financer le terrorisme? Pour l'instant, la FIFA se refuse à tout commentaire.

Pour l'instant, la FIFA reste en contact avec le Qatar et elle refuse de se prononcer sur le Mondial 2022. La Fédération internationale de football ne veut pas directement rebondir sur la crise diplomatique dans laquelle se trouve actuellement le petit état péninsulaire du Golfe persique.

Ce lundi, l'Égypte, les Émirats Arabes Unis, l'Arabie Saoudite et le royaume de Bahreïn ont annoncé qu'ils coupaient tout contact diplomatique avec Doha pour des raisons de sécurité. Ces pays voisins du Qatar ont décidé de fermer les frontières qu'ils partagent avec le Qatar, accusé de soutenir des groupes terroristes comme Daesh.

Mondial 2022

Cette scission au sein du monde arabe pose de nombreuses questions dont celle-ci: comment va se passer la Coupe du Monde de Football de 2022 qui doit normalement se dérouler au Qatar?

Dans un communiqué de presse envoyé à l'agence Reuters, la FIFA explique qu'elle est "en contact régulier avec le Comité d'organisation local du Qatar 2022 et le Comité Suprême pour la Livraison et l’Héritage concernant la Coupe du monde de la FIFA 2022". "Nous n'avons pas d'autres commentaires pour le moment", ajoute la Fédération de football.

Acteur important dans le foot

Rappelons que l'émirat du Qatar est un acteur important dans le monde du football. Le fonds d'investissement Qatari Investment Authority (QIA), sous la direction de Doha, est propriétaire du Paris-Saint-Germain. Ce qui pourrait amener un conflit interne puisque le club parisien est sponsorisé par Fly Emirates, une compagnie aérienne des Émirats Arabes Unis.

Ce même fonds possède également le réseau de chaînes de télévision sportives BeIN Sports, qui diffuse en France, en Espagne et dans plusieurs pays d'Afrique du Nord. Et la compagnie aérienne nationale Qatar Airways, qui appartient à 100% au gouvernement qatari, est le principal sponsor maillot du FC Barcelone. C'est donc un sacré dilemme moral que vont devoir affronter ces institutions du monde du foot dans les jours qui viennent.

Déjà lu?