Attention aux fringales nocturnes: voici le meilleur et le pire moment de la journée pour manger

Pour rester fit, il vaut franchement mieux ne pas manger tard le soir ou pendant la nuit, même si tu as une petite fringale. Une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l'Université de Pennsylvanie aux États-Unis prouve à quel point les repas tardifs sont mauvais pour ta ligne, mais également pour ta santé.

Cela t'arrive peut-être une, deux, voire plusieurs fois par semaine, ton estomac se met à gargouiller juste avant d'aller te mettre au lit. Ou pire, tu te réveilles avec la sensation désagréable d'avoir le ventre vide. Ton premier réflexe? Tu sors de ton lit, enfiles tes pantoufles et descend dans la cuisine faire une razzia sur le frigo. Même si tu n'avales rien de trop gras, cette habitude est très mauvaise pour ton corps, et pas seulement pour ta ligne.

Des chercheurs de l'École de médecine Perelman de l'Université de Pennsylvanie aux États-Unis ont publié vendredi une toute nouvelle étude sur les habitudes alimentaires. Leurs résultats indiquent clairement que le fait de manger tard le soir ou pendant la nuit peut être dangereux pour ta santé, bien plus que l'on pensait avant. Ainsi, les repas tardifs, par rapport aux repas tôt dans la journée, peuvent augmenter le poids, le taux d'insuline, de cholestérol, de glycémie (qui est la quantité de glucose contenue dans le sang) et de triglycérides (qui sont les constituants principaux des graisses animales et végétales).

Pire encore, cela peut affecter négativement le fonctionnement du métabolisme et les marqueurs hormonaux. Autrement dit, plus tu manges tard, plus tu as de risques de développer du diabète, une maladie cardio-vasculaire ou d'autres problèmes de santé plus ou moins graves.

Entre 8 et 19 heures

Mais donc, à quelle heure vaut-il mieux ne plus ouvrir le frigo? Dans l'étude, neuf adultes en bonne santé ont été confrontés à deux régimes: les huit premières semaines, ils ont mangé trois repas et deux collations entre 8 heures et 19 heures ; les huit semaines suivantes, ils ont mangé plus tard leurs trois repas et deux collations, entre midi et 23 heures. À chaque fois, ils ont dormi le même laps de temps, de 23 heures à 9 heures du matin.

Les chercheurs ont suivi les participants, en leur faisant passer une série de tests (notamment des analyses sanguines) trois fois pendant toute la durée de l'étude. Ils ont constaté que les huit semaines où ils ont mangé plus tard, leur poids a légèrement augmenté. Et ce n'est pas tout. Leur quotient respiratoire, c'est-à-dire le rapport entre le dioxyde de carbone produit par le corps et l'oxygène consommé (qui indique donc quels macronutriments sont métabolisés), était également en hausse. Dit plus simplement, quand les gens mangeaient tard, leur métabolisme assimilait généralement plus de glucides et de mauvaises graisses que de bonnes graisses.

Au niveau hormonal, les chercheurs ont aussi noté que la ghréline (l'hormone digestive qui stimule l'appétit) culminait au début de la journée et que la leptine (l'hormone de la satiété) culminait plus tard, lorsque les participants mangeaient tôt (8-19h). Du coup, cela signifie que si tu déjeunes le matin, tu te sens plus repu le reste de la journée. Tu manges donc moins le soir, et tu es même moins tenté par le grignotage.

Te voilà prévenu(e), ce n'est pas pour rien que l'on dit souvent: mange comme un roi le matin, comme un prince le midi et comme un pauvre le soir. ;-)

Déjà lu?