Fini de se faire avoir? Le créateur d'Android vole à notre secours et lance son smartphone incassable, open source et durable

Tu possèdes surement un smartphone, mais en es-tu vraiment satisfait? Vite dépassés, souvent fragiles et impossible à bidouiller... on a souvent cette impression que les smartphones n'utilisent pas leur plein potentiel. Ça pourrait changer avec "l'Essential", le smartphone qui veut mettre fin à obsolescence programmée.

Andy Rubin est le créateur d'Android, le système d'exploitation que l'on retrouve sur la plupart des smartphones dans le monde hors iPhone. Un soir, il décide de refaire le monde avec un ami et discute smartphones. S'ils sont censés simplifier la vie des utilisateurs, dans les faits, les smartphones leur échappent totalement.

Il a donc décidé de créer "l'Essential", un smartphone qui utilise "les technologies du 21e siècle pour fabriquer des produits adaptés à la manière dont les gens veulent vivre au 21e siècle". Sur son blog, l'entrepreneur énonce la liste des avantages de son nouveau joujou: un appareil aisément compatible sans écosystème fermé (coucou Apple), un smartphone durable, avec des matériaux de qualité et qui va directement au plus simple.

"Simplifier la vie"

Andy Rubin en veut un peu à son propre système d'exploitation: "Malgré tout le bien qu'Android a fait pour mettre la technologie au niveau de chacun, cela a aussi contribué à créer ce monde étrange où les gens sont contraints de se battre avec la technologie qui était censée simplifier leur simplifier la vie. Et j'étais en partie responsable de ça".

"L'Essential" était né. Il est composé de titane, ne possède pas de logo, mais coûte quand même 699 dollars (625 euros). "Le titane, plus dur et plus résistant que l'aluminium ne se griffe pas, ne se plie pas, ne casse pas. C'est pourquoi vous ne trouverez pas de section pour les accidents de téléphone sur notre site", se vante le constructeur. Le smartphone sera complété par plein d'accessoires dont une caméra à 360°. Ils ne nécessiteront pas un tas de câbles mais se connecteront sans fil via un "connecteur magnétique". Les mises à jour se feront aussi automatiquement.

Pas nouveau

La RTBF note que le projet du créateur d'Android a néanmoins déjà été pensé par d'autres. Comme Google, qui a finalement abandonné son projet Ara. Sans parler de Motorola qui vend aussi ce type de smartphones et qui fonctionnent d'ailleurs avec Android.

Du coup, les sceptiques sont de sortie. Dont un certain Jan Dowson, qui travaille pour la société de consultance en technologies Jackdaw Research: "Andy Rubin a une solide réputation et tout produit qu'il lance doit être considéré avec respect. Mais la description dans ce cas précis ressemble à celle de tout nouvel arrivant sur ce marché" et "je suis très sceptique sur le fait de voir ce téléphone arriver à changer le marché comme d'autres ont déjà essayé de le faire", a-t-il ajouté.

Eh bien nous, on a envie d'y croire! Et ça dépend de chacun d'entre-nous en fait...

Voici l'Essential, plutôt sexy en plus!

 

Déjà lu?