Un jeune homosexuel piégé dans TPMP a-t-il vraiment été viré de chez lui? Cyril Hanouna en doute

Plus d'une semaine après le canular homophobe de Cyril Hanouna dans Touche pas à Mon Poste, la polémique n'est toujours pas retombée. L'animateur a fait un nouveau mea-culpa dans les colonnes du JDD, mais en profite pour faire part de ses doutes: l'un des jeunes hommes piégés dans l'émission a-t-il était vraiment viré de chez lui, comme l'a annoncé l'association Le Refuge? Plusieurs éléments jettent le trouble sur cette affirmation.

Cyril Hanouna change de tactique. Après avoir fait son mea-culpa suite à son canular homophobe dans Touche Pas à Mon Poste, voilà qu'il tente désormais de faire diversion.

"Il va falloir tirer ça au clair"

Interrogé dans les colonnes du JDD, l'animateur revient sur cette polémique et avoue encore qu'il a fait une erreur. Mais il émet aussi des doutes sur le sort réservé à l'une de ses "victimes", qui aurait été virée de chez elle selon des responsables de l'association Le Refuge.

"Il y a eu un rebondissement dans cette affaire avec les déclarations de l’association Le Refuge. Dès que celle-ci a révélé à la presse que le jeune homme piégé au téléphone avait été "viré de chez lui "et "recueilli par cette association", cela a pris une tournure troublante avec de nombreuses zones d’ombre et un climat inquiétant", explique Hanouna, très sérieux sur le coup. "Il va nous falloir tirer cela au clair rapidement. Nous sommes passés d’un mauvais canular pouvant justifier une polémique à un scandale qui me dépasse largement."

Le JDD précise que le groupe Canal+, à qui appartient la chaîne C8 sur laquelle est diffusé TPMP, veut faire "toute la lumière" sur cette affaire et qu'une action en justice pourrait carrément être déclenchée si les doutes subsistent sur la version des faits données par Le Refuge.

Des enquêtes qui sèment le doute

Une version des faits déjà mise à mal samedi par Le Parisien et BuzzFeed. Les médias expliquent que les explications de Nicolas Noguier, le président du Refuge, et de Romain, le bénévole qui aurait reçu ce fameux coup de téléphone de la victime, sont quelque peu différentes.

Le premier évoque d'abord un jeune "au bord des larmes, bouleversé par cette séquence, par les propos blessants et humiliants tenus par Cyril Hanouna". Puis ce même jeune devient "l'un des jeunes piégés par Cyril Hanouna" le lendemain, alors que cela ne semblait pas être le cas dans son premier message. BuzzFeed explique aussi que le profil du jeune qui aurait appelé le Refuge (un jeune de 19 ans, lycéen) ne semble pas coller avec ceux des personnes qui ont été piégées par Hanouna.

Alors, les responsables du Refuge auraient-ils menti? Un jeune gay victime de Cyril Hanouna les a-t-il vraiment appelé et aurait-il été vraiment viré de chez lui? Des médias en doutent. Et l'animateur ne semble plus vraiment y croire. Ou alors peut-être que l'association a été manipulée par une fausse victime,

Le Refuge ne fera plus de commentaires

Romain, le bénévole du Refuge, maintient pourtant sa version des faits: "Nous sommes sûrs que c'est une victime de Cyril Hanouna. Recevoir un appel de détresse à deux reprises avec la même personne sachant que la première fois elle était dévastée, pour moi cela ne peut pas être faux". Même chose pour Nicolas Noguier, qui a publié un message en ce sens sur les réseaux sociaux (voir tweet ci-contre).

Il regrette toutefois les attaques de Cyril Hanouna: "Détourner la responsabilité vers une association reconnue d'utilité publique et qui lutte contre l'homophobie est un comble", écrit-il, ajoutant que Le Refuge et ses responsables ne feront plus de commentaires concernant cette affaire dans les médias, réservant leur version à la police.

La suite au prochain épisode, peut-être dès lundi dans TPMP...

Déjà lu?