Énorme! Les scientifiques ont peut-être trouvé le moyen de faire des bébés dans l'espace: le sperme spatial est un succès

Les scientifiques se demandent depuis longtemps comment vivre et se reproduire dans l'espace? Ils ont peut-être enfin trouvé la solution, après avoir réalisé des tests très concluants sur des souris, à partir de sperme déshydraté stocké sur la Station spatiale internationale.

Vivra-t-on un jour tous dans les étoiles? La question se pose depuis longtemps, mais la dose de radiation quotidienne moyenne de la Station spatiale internationale (ISS) est environ 100 fois plus forte que celle de la Terre. Ce qui empêche quiconque d'y habiter ad vitam aeternam. Big news: des chercheurs japonais ont affirmé lundi avoir enfin trouvé le moyen de se reproduire dans l'espace, et donc de fonder une famille. C'est un grand pas en avant pour la science et l'astronomie.

Concrètement, les chercheurs du Centre de biotechnologie avancée de l'Université de Yamanashi à Kofu (à une centaine de kilomètres à l'ouest de Tokyo) ont stocké du sperme de souris déshydraté sur la Station spatiale internationale, pendant 288 jours (d'août 2013 à mai 2014). Ensuite, ils l'ont rapporté sur Terre et l'ont utilisé pour fertiliser in vitro des femelles souris. Quelque temps plus tard, les souriceaux sont nés en parfaite santé.

La vie humaine dans l'espace "probable"

À noter tout de même que l'ADN des spermatozoïdes conservés dans l'espace a été "légèrement endommagé" par le rayonnement spatial, en comparaison aux échantillons "de contrôle" conservés sur Terre. Mais ces dégâts ont été presqu'entièrement réparés dans les embryons après la fécondation. L'analyse du génome des souriceaux n'a en tout cas révélé aucune différence mineure. Leur fécondité n'a pas non plus été endommagée. Il reste toutefois à trouver un moyen de les faire survivre en microgravité, sans qu'elles ne développent de cancer précoce.

Il faut également souligner que les premiers tests n'ont été réalisés que sur des souris. Mais comme ils ont été plus que concluants, ils devraient être prochainement étendus aux humains. Les chercheurs écrivent ainsi que leurs résultats pourraient avoir une influence considérable sur la vie humaine dans l'espace, qu'ils considèrent d'ailleurs comme "probable".

La fécondation in vitro étant une technique de procréation médicalement assistée utilisée sur Terre depuis plus de 40 ans, l'équipe de scientifiques japonais prédit déjà qu'elle permettra sans nul doute aux gens de vivre dans l'espace pendant plusieurs années, voire plusieurs générations. Elle garantira ainsi le maintien dans l'espace de la diversité génétique des humains, mais aussi des animaux.

La question est: serais-tu prêt à déménager et fonder ta propre famille dans les étoiles?

Déjà lu?