Tu veux savoir ce que la fusion entre l'UCL et Saint-Louis signifie et ce qui changera concrètement pour toi? C'est par ici

Semaine importante dans le monde académique francophone. L'université Saint-Louis et l'UCL ont finalement fusionné. Concrètement, chacune des deux institutions conservera son programme et ses spécificités. Mais qu'est-ce qui va changer pour les étudiants et pourquoi cette union était-elle voulue? On t'explique tout.

Pour le point de départ, il faut revenir en juillet 2016. Vincent Blondel et Pierre Jadoul, respectivement recteurs de l'UCL et de Saint-Louis, discutent d'une éventuelle fusion entre les deux universités. Pourquoi?

Les buts avoués sont de rassembler les moyens et de renforcer le rôle international et national des deux institutions. Chacun est censé conserver ses propres atouts et son programme de cours. Le tout est garanti sans perte d'emploi. Il s'agit aussi pour l'UCL de renforcer son poids à Bruxelles, à l'instar de la KUL.

90%

L'aboutissement de se projet s'est déroulé cette semaine en deux temps. D'abord une consultation étudiante lundi et mardi, ensuite le vote de l'Assemblé générale de USL et du conseil d'administration de l'UCL jeudi soir. Ce vote a fait l'unanimité ou presque: 90% des deux institutions y ont répondu favorablement. Ce qui n'enchante pas l'ULB qui "ne se laissera pas faire"et qui avait proposé un projet alternatif.

La fusion aura donc lieu: d'abord via un régime transitoire et ensuite via un régime intégré. D'après La Libre, l'université Saint-Louis pourrait changer de nom et se transformer en "UCLouvain-Saint-Louis-Bruxelles". En pratique, "Saint-Louis" devrait être conservé.

Michel Molitor, professeur émérite de l'UCL et sociologue, toujours cité par La Libre, assure qu'il n'y a "jamais eu de calculs politiques", mais une volonté de "consolider les institutions en mettant en commun leurs différentes ressources, dont les ressources administratives". De quoi bouleverser le décret paysage du ministre Marcourt? La fusion "vient symboliquement remettre en cause (la) vision géographique" du décret. Ce qui inquiète le ministre, qui a peur que cette fusion ne serve de jurisprudence pour d'autres écoles supérieurs. Mais c'est un autre débat.

Des changements en vue?

Pour les étudiants concrètement, ça change quoi? Pas grand chose apparemment. L'offre de cours restera identique dans les prochaines années, même si on est pas un jour à l'abri d'un changement. Les étudiants conserveront aussi leur représentation dans les deux universités.

En fait, les étudiants ont été très peu concernés par cette fusion. Sans doute par l'absence de pédagogie sur le sujet mais aussi parce que ça ne les concernait pas directement. Pour preuve un taux de participation de 20% à la consultation de l'USL (au lieu des 30% requis). Le vote n'a donc même pas été pris en compte pour ne pas altérer le jugement des quatre représentants de l'USL dans l'Assemblé générale.

Mais sur le long terme, difficile de savoir si cela n'aura pas une influence sur les offres de cours, et si les étudiants ne seront finalement pas amenés à renoncer à un campus pour s'installer sur un autre. Une évaluation aura de toute façon lieu "un an au plus tard avant l'échéance de 2023", rassure Pierre Jadoul.

"Vous y gagnerez"

On peut quand même lire quelques commentaires sur le "mur" de l'USL. Une ancienne étudiante de l'université de Mons tente de rassurer: "Je vous promets que vous y gagnerez... j'ai vécu la fusion des Fucam avec l'UCL! Au départ, il y a certainement de nouvelles habitudes à prendre , mais elles sont seulement d'ordre administratif (que j'avais trouvées plus rigides) mais vous y gagnerez en visibilité internationale, diversité des profs, meilleurs outils, ...."

D'autres auraient aimé être inclus dans les débats: "Je regrette sincèrement que les anciens étudiants de L'université Saint Louis n'aient pas été inclus dans le processus de vote. C'est une décision historique qui n'appartient pas qu'à l'assemblée générale."

Réponse dans les prochaines années donc, pour voir si la fusion s'est faite en douceur et aura été profitable.

Déjà lu?