Tu savais que tu pouvais passer ton permis en espagnol, en tibétain ou en japonais? Bientôt, ce ne sera plus possible

Quelle que soit ta langue, que tu parles arabe, japonais, espagnol, farsi, mandarin ou inuit, tu peux passer ton permis de conduire en Wallonie dans la langue de ton choix. À condition d'avoir un interprète, bien sûr. Mais ce ne sera bientôt plus possible. Le gouvernement wallon va limiter les langues à quatre : français, néerlandais, allemand et anglais.

Peu de gens le savent mais jusqu'ici, il était encore possible de passer l'examen théorique et l'examen pratique pour l'obtention du permis de conduire dans la langue de son choix. Il suffisait d'être accompagné d'un interprète. Mais dans quelques mois, ce sera fini.

Les seules langues dans lesquelles tu pourras causer durant ces examens seront les trois langues nationales (flamand, français, allemand) et l'anglais. En Flandre, c'est déjà le cas. Et la Wallonie va suivre l'exemple dans quelques mois.

Ce changement s'inscrit dans l'un des gros projet de Maxime Prevot (cdH), le ministre wallon des Travaux publics et de la Sécurité routière: réformer les conditions d'octroi du permis de conduire en Wallonie. Le Gouvernement wallon a déjà approuvé son projet de réforme. "Le texte est déjà passé en première lecture au gouvernement wallon", a déclaré Audrey Jacquiez, la porte-parole du ministre, à Sudpresse.

Alors, si tu veux encore passer ton permis de conduire en lingala, en hiri-motou ou en tok pisin, grouille-toi.

Déjà lu?