Sérieusement? La Commission européenne veut de nouveau autoriser le Roundup qui est "probablement cancérigène" 

La saga autour du glyphosate, une substance potentiellement cancérigène connue sous le nom du pesticide RoundUp, continue. Après avoir d'abord obtenu une licence temporaire d'une année, la Commission européenne envisage d'accorder une autorisation d'une décennie. Tout ça malgré le fait que plusieurs études attestent de la nature cancérigène du RoundUp. 

Le glyphosate, le pesticide que l'on trouve dans le produit populaire RoundUp, provoque-t-il le cancer? Selon la Commission européenne, non. En effet, elle a décidé d'engager une procédure pour autoriser le pesticide lors de la prochaine décennie.

Cela va à l'encontre de l'avis de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui a conclu, après une étude, que le glyphosate est "probablement cancérigène". Cette étude a été contredite par des experts de l'Agence Européenne des Produits Chimiques (ECHA). L'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFDA) est aussi arrivée à la même conclusion.

Monsanto papers

Mais dans les "Monsanto papers", qui ont été analysés en détails par Knack, on trouve des études qui ne tirent pas vraiment de conclusions réelles mais en plus, ces études ont été commanditées par Monsanto, la société mère de RoundUp. Ces études sont à la base des rapports de la Commission européenne. Mais pourtant, une autre étude a prouvé les effets genotoxiques (qui provoquent le cancer) de l'utilisation du RoundUp.

Mais une fois arrivé en Wallonie, Flandres et Bruxelles, il y aura des règles d'utilisation différentes du RoundUp selon les régions. Il y avait par exemple une interdiction d'achat pour les particuliers mais les agriculteurs peuvent s'en procurer plus facilement.

Déjà lu?