L'info qui fout les boules: les codes d'accès secrets du cockpit des avions United Airlines ont fuité en ligne

Accidentellement, un steward de United Airlines a mis en ligne les codes secrets pour accéder aux cockpits des avions de la compagnie. La deuxième plus grande compagnie aérienne au monde va maintenant devoir changer les codes de 741 avions.

Après le 11 septembre, sécuriser le cockpit est devenu primordial dans les avions. Le but était d'empêcher que les pirates de l'air puissent à nouveau prendre le contrôle des appareils en s'introduisant dans la cabine de pilotage.

Personne ne sait encore pourquoi et comment le steward a mis en ligne les codes d'accès aux cockpits. L'explication officielle de United Airlines et que cela s'est produit de façon accidentelle et qu'il n'y a eu aucune intention de nuire.

Heureusement, l'ami d'un pilote de la United est tombé par hasard sur le site où les codes s'étaient retrouvés et il a pu alerter du risque que cela représentait.

741 appareils

Officiellement, United a déclaré qu'il y avait une possibilité que "les procédures d'accès au cockpit aient été compromises". Du coup, United aurait aussi demandé à ce que les codes d'accès de ses 741 appareils actifs soient changés.

Selon United, les codes d'accès ne concernent pas uniquement la sécurité du cockpit mais la compagnie refuse d'expliquer, "pour des raisons de sécurité", quelles autres mesures ont été prises. Un pilote a toutefois déclaré que cela ne pouvait être qu'une seule chose: le contrôle visuel par caméra qui autorise les pilotes à voir qui se trouve devant la porte. Le procédé normal est le suivant: quelqu'un entre son code, le pilote vérifie qui est là et c'est seulement ensuite qu'il lui ouvre la porte. Mais ce système n'est pas totalement à l'abri des pannes.

Le syndicat des pilotes aux États-Unis réclame dorénavant des mesures de sécurité supplémentaires pour les cabines de pilotages. Ils demandent à ce qu'une barrière en plus soit placée entre la cabine et le cockpit. Mais cette installation a un coût: 5.000 dollars par avion. Ce qui, multiplié par le nombre d'appareils actifs, représente un sacré paquet de fric.

United Airlines dans la tourmente