Le virus Ebola est hélas de retour: de nouveaux foyers de contaminations ont été découverts au Congo

Ebola frappe à nouveau la République démocratique du Congo. Un deuxième foyer de contamination de ce virus mortel a été découvert. Fin du mois dernier, une épidémie avait déjà été constatée dans la province de Bas-Uélé, au nord-est du pays.

Le premier nouveau foyer d'Ebola est apparu dans la région forestière éloignée de Bas-Uélé, au nord-est du Congo. Il y a eu trois morts et 25 personnes en contact avec le virus. On pensait jusqu'ici qu'il s'agissait d'un foyer isolé qui pouvait être facilement gérable, vu la difficulté d'accès de la zone touchée.

Mais il y a maintenant un deuxième foyer de contamination, aussi dans cette même province éloignée. Et cette fois, 17 personnes ont déjà été transportées à l'hôpital et 125 sont soupçonnées d'avoir contracté le virus.

Le souci, c'est que le virus d'Ebola provoque une fièvre hémorragique qui est mortelle dans environ 50 % des cas, en moyenne. Lors des épidémies précédentes, les risques de mortalité variaient de 25 à 90 %. Il n'y a actuellement aucun traitement et la vitesse de propagation est très rapide.

2014

La dernière épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo remonte à 2014. Malgré les conditions sanitaires précaires de la région et une grave pénurie de médecins, l’épidémie avait été rapidement circonscrite, mais avait tout de même causé la mort de 49 personnes.

Entre 2013 et 2016, une autre souche du virus a tué 11.300 personnes et infecté 30.000 autres en Afrique de l’Ouest (Liberia, Sierra Leone et Guinée-Bissau). Mais en juin 2016, le Libéria, le tout dernier pays où le virus avait fait surface, avait déclaré s'en être débarrassé pour de bon. Ebola est donc de retour, hélas.

Déjà lu?