Une course effrénée sans but et un Michael bien seul, voilà notre avis sur l'épisode 6 de Prison Break (SPOILERS)

Si tu n'as pas vu le début de la saison 5, ne va pas plus loin. SPOILER SPOILER SPOILER. Plus que trois épisodes avant la fin de la saison 5 de Prison Break! Alors que les cinq premiers épisodes nous ont largement convaincus, on ne cache pas que ce sixième épisode n'était franchement pas la hauteur de nos espérances. Ce revival ne sait finalement pas sur quel pied danser. Neuf épisodes, c'est peu, alors il serait franchement temps d'en savoir davantage. 

Souviens-toi, Michael, Lincoln et les autres détenus avaient loupé l'avion dans le dernier épisode, puisque C-Note et Sheba n'avaient plus le temps de les attendre. Cette situation désespérée les avait conduits à la terrible perte de Sid. Ils se lancent donc dans ce nouvel épisode dans une course effrénée dans le désert dans le but de passer la frontière, mais ils sont poursuivis par Cyclops qui n'a qu'une idée en tête: se venger!

Le plus gros problème ici, c'est que Cyclops n'est franchement pas l'adversaire le plus redoutable pour Michael et les autres. Même si on est tout le temps au cœur de l'action, notamment avec la bagarre brutale entre Michael et Cyclops au terme de laquelle il se voit perdre son œil restant, on reste un peu sur notre faim. On a comme un peu l'impression que c'est une couse sans but cette cinquième saison.

Michael, seul et démuni

On aurait aimé une réelle volonté de bouleverser les choses dans cet épisode. Au final, la série repart dans ses travers, et ça en devient presque ridicule. Et puis, clairement, séparer Michael et Lincoln, alors qu'ils viennent à peine de réussir à se réunir, c'était pas top. Sans parler de Sara, T-Bag, C-Note et Sucre qui sont tous absents.

Une course poursuite sans but

L'absence de nos personnages fétiches ne seraient pas un problème si ce qu'on nous proposait était vraiment pertinent, mais cette course poursuite sans but n'avait franchement pas grand intérêt. D'un côté, il y a une volonté d'intégrer du sang neuf, mais de l'autre, on est toujours dans les mêmes ressorts scénaristiques. Et qu'importe si c'est incohérent.

Une nouvelle morte subite de Michael?

D'abord les deux agents de Poséidon (bizarrement et magiquement relâchés) prévoient de tuer Michael après qu'ils aient entendu les récents évènements. Ces derniers partent à sa recherche pendant que l'équipe essaye de trouver un moyen de quitter le Yémen alors qu'ils sont poursuivis par les extrémistes de l'EL. À côté de cela, on n'en sait pas plus sur Poséidon et on veut nous faire croire pendant un instant que Michael est sur le point de mourir. Mais nous ne sommes pas dupes. On nous a eus une fois, mais pas deux. On le découvre blessé par terre à la fin de l'épisode mais on sait bien qu'il n'est juste pas possible qu'il meurt maintenant. Du coup, on en rigole nerveusement, mais on s'accroche. On se dit au moins qu'il sera de retour la semaine prochaine pour nous offrir la dose de suspens, d'action et d'émotions qui font le succès de la série.
Finalement, Prison Break fonctionne probablement mieux quand il y a des méchants convaincants. En tout cas, on se demande quand même si Poséïdon ou L'EL arriveront à lui mettre la main dessus pour l'empêcher de rentrer aux États-Unis.

On en saura certainement plus la semaine prochaine!

Déjà lu?