C'est fait! Emmanuel Macron remporte les élections avec plus de 65% et devient le plus jeune président de la République

C'est bon, c'est fait! Les Français connaissent le nom de leur président pour les cinq années à venir et il s'appelle Emmanuel Macron! Au bout d'une (trop) longue campagne, le jeune Amiénois de 39 ans a fini par venir à bout de Marine Le Pen. Il a récolté plus de 65% des voix et s'impose donc largement dans ce scrutin sans grand suspens. Quant au taux d'abstention, il serait à hauteur de 26%. 

On connait désormais le nom du 25ème président de la République française. Sans surprise, il s'agit d'Emmanuel Macron qui a battu Marine Le Pen au bout d'une campagne mouvementée. Le candidat d'En Marche! a récolté 65,1% des voix et signe une belle victoire. Marine Le Pen signe donc un score de 35%, c'est presque le double du résultat de son père en 2002. Jean-Marie Le Pen avait alors séduit 17,79% des Français.

Les chiffres concernant le taux d'abstention n'est pas encore officiel mais il tournerait autour des 25,3%. C'est largement plus qu'en 2012 où 19,66% des Français ne s'étaient pas rendus aux urnes. Ce n'est pas vraiment surprenant tant les deux candidats proposés au second tour ne convenaient pas pour une grosse partie des Français. En témoigne le hashtag #SansMoiLe7Mai qui a fleuri sur Twitter depuis les résultats du premier tour.

En ce qui concerne les votes blancs, Le Monde annonce un chiffre de 12% soit plus de 4 millions. Selon les premiers chiffres, Marine Le Pen aurait convaincu un peu plus de 10 millions de Français.

Ce que l'on sait déjà

Emmanuel Macron a gagné partout sur les territoires d'Outre-Mer: 75% en Guadeloupe, 77,5% en Martinique, 65% en Guyane, 67,6% à Saint-Martin, 63,3% à Saint-Pierre-Et-Miquelon. C'est à Saint-Barth que Marine Le Pen a récolté le plus de voix avec 41,6% des voix.

En Amérique du nord, Macron a littéralement écrasé la candidate frontiste. Que ce soit à New-York, Chicago ou Boston, le candidat d'En Marche! récolte minimum 92% des votes. Enfin au Canada, les expat' français ont plébiscité Emmanuel Macron à 90%.

Certains médias exclus au QG du Front National pour la soirée des résultats

Plusieurs médias français se sont vu refuser des accréditations pour la soirée électorale du Front National. On peut citer, par exemple, BuzzFeed, Mediapart, Brut, Rue89 et même Quotidien. Du coup, plusieurs autres titres de presse ont décidé de boycotter cette soirée comme Libération, les Inrock.

Johan Hufnagel, directeur adjoint de Libération a déclaré: "Par solidarité pour nos confrères, la rédaction de Libération, qui ne sait pas à l'heure où nous écrivons ces lignes si elle est touchée par cette mesure, a décidé de ne pas se rendre à la soirée organisée par le parti d'extrême droite. Ces mesures anti-démocratiques et contraires à la liberté d'informer doivent cesser, comme l'intimidation des journalistes dans les meetings."

La RTBF, quant à elle, a aussi décidé d'être solidaire et réalisera ses directs devant le QG, pas à l'intérieur. C'est ce qu'a annoncé Jean-Pierre Jacqmin, directeur de l'information de la chaine publique en direct sur La Une. En tout et selon la RTBF, 500 accréditations ont été demandées, seulement 200 ont été distribuées.

Premier discours présidentiel de Macron

Aux alentours de 21h, Emmanuel Macron a donné son premier discours en tant que président de la République. C'est d'un air grave qu'il a dit "entendre la colère, l'anxiété et les doutes" des Français. Il a affirmé vouloir "retisser les liens entre l'Europe et les citoyens".

Il a également promis "qu'à compter de ce soir, je vais avec humilité, dévouement et détermination servir la France en votre nom". Il en a aussi profité pour saluer son adversaire du second tour Marine Le Pen et son prédécesseur, François Hollande.

François Hollande a d'ores et déjà félicité son successeur

Donald Trump a aussi adressé ses félicitations

Déjà lu?