D'où viennent les réfugiés qui arrivent en Europe actuellement? Eh bien, c'est surprenant

De quel pays viennent la plupart des réfugiés qui empreinte la route dangereuse de la Méditerranée? De Syrie? D'Afghanistan? D'Erythrée? D'un autre pays africain? Non. Du Bangladesh. L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) explique aussi comment les réfugiés tentent de pénétrer à l'intérieur du territoire européen.

Les données démographiques des hommes, des femmes et des enfants qui atteignent les côtes de l'Europe sont en train de connaître un changement sans précédent.

Jusqu'il n'y a pas si longtemps, les Syriens étaient ceux qui tentaient le plus le voyage périlleux à travers la Méditerranée pour rejoindre l'Europe. Suivis par les Afghans, les Irakiens, les Erythréens et les Africains subsahariens.

Au cours des trois premiers mois de l'année dernière, un seul Bangladais est arrivé en Italie sur un bateau de contrebande. Et au cours des trois premiers mois de l'année 2017, ce sont près de 2.800 Bangladais qui sont arrivés en Europe. Actuellement, cela fait des Bangladais les plus nombreux à arriver sur nos côtes.

Il y a en effet une nouvelle route de contrebande qui part de Dhaka, la capitale du Bangladesh, qui rejoint la Libye en passant par Dubaï ou la Turquie. C'est à ce moment-là, une fois arrivés en Libye, qu'ils prennent contact avec les passeurs pour atteindre l'Italie en bateau.

10.000 euros

Atteindre l'Europe coûte très très cher aux réfugiés bangladais. Ils payent facilement 10.000 euros par personne pour faire le voyage depuis leur pays. Apparemment, les réfugiés se procureraient également des faux papiers, ainsi qu'un faux visa de travail, le tout pour un tarif situé entre 3.000 et 4.000 euros.

Mais souvent, une fois arrivés en Libye (en avion depuis la Turquie ou depuis Dubaï via la Tunisie donc), ils se voient confisquer leurs papiers par les contrebandiers libyens. Certains réfugiés bangladais seraient ensuite enlevés et utilisés comme esclaves modernes. Les femmes se retrouvent souvent dans la prostitution forcée.

Certains réfugiés bangladais récemment arrivés en Italie ont ainsi tristement expliqué avoir été retenu de force pendant quatre ans en Libye. D'autres parlent de quelques mois, le temps nécessaire pour préparer la dernière étape pour rejoindre l'Europe via la Méditerranée. Actuellement, une place dans un bateau pour rejoindre l'Italie coûterait 700 euros.

Le Bangladesh est l'un des pays les plus peuplés au monde. Selon le Programme de développement des Nations Unis, 89,8% de la population au Bangladesh vit en dessous du seuil de pauvreté.

Déjà lu?