Enfin une victoire pour Donald Trump? Le parti républicain vote aujourd'hui sur sa loi censée remplacer l'Obamacare

Aujourd'hui, Donald Trump va tenter à nouveau de remplacer l'Obamacare, la loi sur les soins de santé de Barack Obama. C'était l'une de ses principales promesses de campagne, le vote du parti républicain s'annonce donc crucial. Et comme aucun de ses grands projets n'a pour l'instant abouti, il ne doit pas perdre la face.

Journée cruciale pour Donald Trump! Après son échec sur le financement du mur à la frontière avec le Mexique, le président américain va à nouveau tenter de remporter l'une de ses principales batailles. La Chambre des Représentants des États-Unis doit voter aujourd'hui sur son nouveau projet de loi sur les soins de santé. Celui qui doit remplacer l'Obamacare, qui avait pu augmenter de 20 à 22 millions le nombre de personnes, surtout les plus pauvres, qui bénéficient d'une assurance maladies.

Or, si la loi de Trump passe, elle risquerait de mettre 14 millions d'Américains sans couverture-maladie l'année prochaine, et 24 millions dans dix ans, selon une récente analyse du Bureau du budget du Congrès. Le plus gros changement est que les Américains ne seront plus obligés d'être assurés pour recevoir des traitements médicaux. Concrètement, la taxe pour les personnes qui n'ont pas d'assurance sera abolie. Les assureurs pourront également plus facilement refuser des personnes déjà malades ou qui ont été malades, ou bien les accepter en les faisant payer plus cher.

Il y a six semaines, un premier vote au Congrès américain était déjà prévu, mais Trump a finalement retiré son texte à la toute dernière minute, car il était clair qu'il n'atteindrait jamais le nombre de voix requis pour le faire passer. Une cuisante défaite.

Trump doit se battre pour grappiller chaque vote

Cette fois, son projet revu bénéficie de plus de soutien que le précédent. En tout cas, au sein de son propre parti, le parti républicain. Car ces derniers jours, Trump s'est particulièrement impliqué dans la rédaction et la négociation du texte. Mais si le parti républicain a la majorité à la Chambre, tous ne sont pas en phase avec les décisions de Trump. Pour certains, sa nouvelle loi va trop loin, pour d'autres pas assez loin.

Le président américain doit donc se battre pour grappiller chaque vote positif. Et sa victoire est urgente, puisqu'aucune de ses mesures phares n'a été concrètement mise en application sur les cent premiers jours de sa présidence.

Pas assez de financement

Du côté de l'autre camp, les démocrates s'y opposent farouchement. Pour eux, c'est surtout le financement qui bloque. "Ce dont nous aurions besoin, c'est environ 200 milliards de dollars (environ 184 milliards d'euros) sur dix ans. Ce qu'ils ont fait, c'est 8 milliards de dollars (environ 7,35 milliards d'euros) sur cinq ans", a déclaré hier Nancy Pelosi, la représentante démocrate de la Californie au Congrès américain, lors d'une conférence de presse. Elle a ajouté que ce projet de loi est "une blague très triste et mortelle".

Si la Chambre des Représentants adopte le projet de loi aujourd'hui, le texte devra encore être soumis au vote du Sénat, l'autre chambre du Congrès américain. Rien n'est donc encore joué.

Déjà lu?