Jour J, c'est aujourd'hui le premier tour des élections présidentielles en France: voici tout que tu dois savoir

Cela fait des mois que les onze candidats font campagne en vue des élections présidentielles en France. Aujourd'hui, c'est enfin le Jour J, les Français se rendront aux urnes à partir de 8 heures, jusque 19 ou 20 heures. Voici un récap' de tout ce que tu dois savoir quant au déroulement de la journée et aux tendances dans les derniers sondages.

Aujourd'hui, c'est le grand jour, les Français se rendent enfin aux urnes, après des mois de campagne électorale. Les expatriés d'outre-mer (qui vivent aux États-Unis, au Canada, en Guyane, en Polynésie, aux Antilles et à Saint-Pierre-et-Miquelon, notamment) ont déjà pu voter samedi. C'est donc au tour de la France métropolitaine de choisir qui des onze candidats dirigera le pays pour les cinq prochaines années.

À partir de 8 heures, les 66.546 bureaux de vote ouvriront leurs portes, et ce, jusque 19 heures. C'est une heure plus tard qu'au scrutin précédent. Dans certaines grandes villes (tous les arrondissements de Paris, Marseille, Toulouse, Nantes, Lille, Nice, Lyon...), les bureaux resteront même ouverts jusque 20 heures.

Comme le vote n'est pas obligatoire en France, il fallait s'inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre 2016, afin d'obtenir sa carte électorale. Au total, 45.678.000 Français métropolitains et un peu plus d'1,3 million d'expats ont fait la démarche et se rendront donc aux urnes, selon les données de l'INSEE communiquées par le ministère français de l'Intérieur.

Scrutin sous haute surveillance

Ce scrutin est inédit, puisque c'est la première fois que des élections présidentielles se tiennent sous état d'urgence, qui est d'application depuis les attentats de Paris le 13 novembre 2015. Et vu la récente fusillade sur les Champs-Elysées, qui a tué un policier et blessé grièvement un second, le ministre de l'Intérieur, Matthias Fekl, a décidé de placer le scrutin sous haute surveillance.

Ainsi, plus de 50.000 policiers et gendarmes, appuyés par 7.000 militaires de l’opération Sentinelle, sont déployés dans tout le pays.

Les tendances dans les sondages

Mais ce premier tour des élections présidentielles présente bien d'autres caractéristiques inédites. Tout d'abord, parce que le président sortant, François Hollande, est absent du scrutin. C'est une première depuis la mort en fonction de Georges Pompidou en 1974.

Ensuite et surtout, parce qu'il y a certes cinq grands favoris: Emmanuel Macron, Marine Le Pen, François Fillon, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon. Mais aucun ne se démarque particulièrement. Or, selon les sondeurs, les intentions de vote sont généralement "cristallisées à la mi-mars", et donc on sait plus ou moins à quoi s'attendre à l'avance.

Ainsi, le candidat des Républicains, François Fillon, a caracolé pour un temps en tête des sondages, avant d'être rattrapé par ses vielles casseroles qui ont fini par noyer sa campagne. Puis, la candidate extrême droite du Front National, Marine Le Pen, s'est retrouvée numéro un. Le candidat centriste d'En Marche!, Emmanuel Macron, l'a depuis rejointe et figure au rang de favori dans la plupart des sondages de ces dernières semaines. Et récemment, le candidat "gauchiste" de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a fait une percée dans le top 3, juste derrière Macron et Le Pen.

La dernière "boîte à sondages" de BFMTV du 21 avril, qui compile toutes les études d’opinion sur les intentions de vote des Français, donne Emmanuel Macron en tête (à 24 %), suivi de Marine Le Pen (21,8 %), François Fillon (19,5 %), Jean-Luc Mélenchon (19,3 %) et Benoît Hamon loin derrière (7,3 %). Mais pour d'autres sources, comme les tendances de recherches des internautes sur Google (Google Trends), ce sont Macron et Mélenchon qui devraient s'affronter au second tour, le 7 mai prochain. Le suspense reste donc entier.

Résultat à partir de 20 heures

Même si les territoires français d'outre-manche ont déjà voté, le Code électoral stipule qu'"en cas d'élections générales, aucun résultat d'élection, partiel ou définitif, ne peut être communiqué au public, par quelque moyen que ce soit, en Métropole, avant la fermeture du dernier bureau de vote sur le territoire métropolitain. Il en est de même dans les départements d'Outre-mer avant la fermeture du dernier bureau de vote dans chacun des départements concernés".

Autrement dit, aucun résultat ne filtrera avant 20 heures. Et encore, il faudra patienter une bonne partie de la soirée avant que tous les bureaux de vote aient dépouillé tous les bulletins. Mais tu seras fixé aujourd'hui, patience!

À lire sur les programmes des candidats: