Des milliers de gens sont descendus dans les rues ce samedi pour défendre la science et la planète Terre

Ce samedi, c'est la Journée de la Terre. Pour marquer le coup, des milliers de gens sont descendus dans les rues de la planète. En Angleterre, en France, aux États-Unis, au Bangladesh et dans de nombreux autres pays, des milliers de gens se sont réunis pour défendre la science et lutter contre les faits alternatifs, les fausses vérités et les climato-sceptiques.

La journée de la Terre, c'est l'occasion de manifester contre les climato-sceptiques

Et tous ceux qui pense que le réchauffement climatique est une fausse réalité

C'est aussi l'occasion de marcher pour la science, principal outil de défense de la planète

C'est pourquoi des milliers de gens sont descendus dans les rues un peu partout. Ici, à Londres

Ici, à Tromso, en Norvège

Ou encore là, à Berlin

"Nous ne pouvons pas attendre que les gens comprennent la science. Nous devons leur expliquer."

Les Bordelais (France) ont sorti leurs pancartes sous le soleil

Et les Bruxellois n'ont pas eu peur du temps timide

Ils étaient aussi nombreux à Wellington, en Nouvelle-Zélande

Tout comme à Boston, aux États-Unis

Ou encore Washington

La Marche pour la science avait aussi lieu au Bangladesh

En Ouganda

Au Nigéria

À Melbourne, en Australie

Et à Édimbourg, en Écosse

Tout comme dans des centaines d'autres villes du monde (chaque point rouge est une ville qui marche)

marches.png

© marchforscience.com

Qu'est ce que la Marche pour la Science?

Les organisateurs de cette Marche voit la science comme un pilier de la liberté et de la prospérité humaine. Ils se présentent comme un groupe diversifié et non partisan qui veut mettre en avant la science comme bien commun. Ils souhaitent que les "dirigeants politiques et les décideurs politiques adoptent des politiques fondées sur des preuves dans l'intérêt public", peut-on lire sur leur site.

Cette marche qui se veut apolitique est également une marche contre les coupes financières annoncées par Donald Trump et toutes les remises en question du bien fondé de la science. En France, les manifestants soulignaient le fait que le réchauffement climatique ait été quasiment absent des débats politiques qui ont agité la campagne présidentielle.

Déjà lu?