"Et si tu pouvais taper sur ton ordinateur directement à partir de ton cerveau?": voilà le nouveau projet dingue de Facebook

Exit la parole, exit l'écriture, exit le clavier... Facebook a présenté hier soir son tout nouveau projet dingue, lors de sa conférence mondiale annuelle avec ses développeurs à San José en Californie. Le réseau social travaille ainsi sur une technologie d'intelligence artificielle qui te permettra de taper sur ton ordinateur, directement à partir de ton cerveau. Rien ne semble impossible, il voudrait aussi te permettre "d'entendre par la peau".

"Et si vous pouviez taper directement sur votre ordinateur depuis votre cerveau? Ça a l’air impossible, mais c’est plus proche que ce que vous pouvez imaginer". Voilà ce que la responsable des innovations de Facebook, Regina Dugan, a balancé à la conférence mondiale annuelle des développeurs (F8) organisée hier soir à San José en Californie.

Cela fait un bon moment que le réseau social travaille sur la réalité virtuelle et sur l'intelligence artificielle, mais ce nouveau projet s'annonce révolutionnaire. Concrètement, une équipe de plus de 60 chercheurs et ingénieurs est en train de développer une "silent speech interface", autrement dit, une interface de discours silencieux. Son objectif Décrypter les pensées enfouies dans ton cerveau et les partager online à la vitesse éclair.

Taper 5 fois plus rapidement

Et pour cause: "Notre cerveau produit assez de données pour diffuser chaque seconde quatre films en haute définition. Le problème est que la meilleure façon de libérer ces données dans le monde extérieur - la parole - ne permet de les transmettre qu'aussi rapidement qu'un vieux modem de 1980", précise Mark Zuckerberg sur sa page Facebook.

Du coup, sa technologie future "permettra de taper directement à partir de ton cerveau environ cinq fois plus rapidement que quand tu tapes aujourd'hui sur ton smartphone", promet-il encore. C'est-à-dire: à la vitesse incroyable de 100 mots par minute.

Une sorte de "prothèse de langage"

Le système n'est pas encore prêt, mais il sera développé dans les deux prochaines années, selon le plan de Facebook. Il prendra la forme de capteurs qui détecteront "plusieurs centaines de fois par seconde" les ondes de ton cerveau, mais de manière non invasive en nécessitant aucune implantation chirurgicale d'électrodes (encore heureux).

Mais le géant des réseaux sociaux ne souhaite pas s'arrêter là: "Nous voulons le transformer un jour en une technologie portable, qui puisse être produite à large échelle". Et cela pourrait même "devenir une prothèse de langage pour les personnes souffrant de troubles de la communication ou un moyen de donner des instructions dans la réalité augmentée", a précisé Regina Dugan.

Et "entendre par la peau" aussi?

D'autres idées, tout aussi dingues, ont encore été discutées pendant la conférence, comme la possibilité "d'entendre par la peau". Le système futur, utiliserait des points de pression sur la peau pour relayer les informations, un peu comme le braille. Les fréquences ressenties par la peau seraient transmises au cerveau, de la même façon que l’oreille transforme les sons. Bon, bien sûr, ce projet "prendrait certainement des années", selon elle. Mais elle a ajouté: "un jour, dans pas si longtemps, il pourrait être possible pour moi de penser en mandarin et pour vous de le ressentir directement en espagnol".

Bref, toutes ces technologies doivent encore être affinées, mais pour Facebook, "un premier pas" a déjà été franchi.

Déjà lu?