Hodor de Game of Thrones, futur Premier ministre? Pourquoi pas, l'acteur songe à se lancer en politique

L'acteur Kristian Nairn, qui interprète Hodor dans Game of Thrones, pourrait bien se présenter un jour aux élections de son pays, l'Irlande du Nord. C'est ce qu'il a déclaré hier dans une interview. Il en a marre des injustices et veut surtout pouvoir imposer le mariage pour tous dans son pays.

Hodor! Hodor! Hodor! Eh si, ce grand benêt dans Game of Thrones, qui ne sait dire à peu près qu'un mot (son "prénom"), est en fait bien plus loquace et plus réfléchi dans la réalité. Kristian Nairn, l'acteur originaire d'Irlande du Nord qui l'interprète, songe même à se lancer en politique.

"J'ai déjà pensé à me présenter aux élections (...) J'ai définitivement quelque chose à dire", a-t-il déclaré lors d'une interview donnée hier au journal nord-irlandais Belfast Telegraph. Il en a en fait marre des injustices dans son pays et des traditions vieillottes conduites par des croyances religieuses. "Il y a tellement de choses horribles qui se passent à la minute dans le monde, et je pense que c'est le moindre des soucis [des politiques actuelles]", s'est-il justifié.

Se battre pour le mariage pour tous

Mais plus concrètement, la première mesure qu'il voudrait imposer s'il était élu, c'est le mariage pour tous. Il déplore que l'Irlande du Nord ne l'ait toujours pas inscrit dans sa loi, au contraire de l'Irlande, du reste du Royaume-Uni et de l'Europe. "Je ne comprends pas pourquoi les gens sont tellement préoccupés par ce que d'autres personnes font dans leur vie et dans leur intimité", s'est-il justifié. Et il se sent à la hauteur pour légiférer en faveur des droits des homosexuels. Sa mère travaille d'ailleurs pour le Rainbow Project, un service de soutien pour les homosexuels et bisexuels.

Mais il compte bien défendre l'égalité pour tous dans d'autres domaines. "Je ne vois pas pourquoi les gens sont traités différemment ou avec un ensemble de règles différentes. C'est tout simplement faux (...) Il s'agit juste de veiller à ce que tout le monde soit traité de manière égale. Est-ce un progrès si énorme? Je ne pense pas que ce soit progressif, je pense que c'est simplement humain. Et pas seulement pour les homosexuels: les droits des femmes, des immigrés, des personnes d'origine ethnique différente", a-t-il expliqué. Mais pour cela, il faut "séparer complètement l'Église de l'État", a précisé Hodor.

Par contre, tu ne le verras peut-être pas à la tête de son pays dans les prochains mois, car il ne compte pas se présenter tout de suite. "Bien sûr que j'ai pensé à entrer dans la politique. Je veux dire, certainement pas maintenant, mais à l'avenir qui sait?", a-t-il finalement conclu.

Déjà lu?