"Une guerre thermonucléaire peut éclater à tout moment", la Corée du Nord menace les USA et le monde entier

Visiblement, la Corée du Nord est prête à aller jusqu'au bout pour se débarrasser de la menace américaine qui plane sur elle. La régime nord-coréen n'apprécie pas le fait que Donald Trump ait placé une flotte à proximité de son territoire et menace de recourir aux armes nucléaires pour se défendre. Et pour commencer, ils vont continuer à tester plusieurs missiles dans les jours qui viennent. Les tensions ne sont pas prêtes de se calmer pour le moment. 

Si tu pensais que le conflit, pour l'instant "pacifique", entre les USA et la Corée du Nord n'était que temporaire, tu risques de changer d'avis. Ce lundi soir, un gros bonnet du régime nord-coréen a accusé les États-Unis d'avoir transformé son pays en "plus gros point chaud du monde". Cette dangereuse situation pourrait, toujours selon cet officiel nord-coréen, se transformer en "guerre thermonucléaire à tout moment". En voila une nouvelle qui est rassurante...

C'est que le régime de Kim Jong-un n'a pas vraiment apprécié que Donald Trump place sa flotte a proximité de son territoire. Le dictateur n'a pas non plus aimé les déclarations du vice-président Mike Pence qui juge que la "patience stratégique" est révolue. Du coup, la Corée du Nord balance menace sur menace.

"Prêts à réagir"

L'ambassadeur adjoint de la Corée du Nord, Kim In-ryong, a décrit l'exercice militaire américain comme étant "le plus agressif" de l'histoire. Du coup, il a expliqué que la Corée était prête "à réagir à tout mode de guerre souhaité par les États-Unis".

Ça pour être prêts, ils sont prêts. Le ministres des Affaires étrangères nord-coréen, Han Son-Ryol, a expliqué à la BBC que Pyongyang allait continuer à tester des missiles "chaque semaine, chaque mois et chaque année". Il continue en assurant qu'une guerre globale éclaterait si les USA continuent leur opération militaire en Corée.

Bonne stratégie américaine?

Tu le sais, Donald Trump veut à tout prix que la Corée du Nord abandonne son arsenal nucléaire et qu'ils stoppent leur production. Le président américain a d'ailleurs toujours l'espoir que la Chine fasse pression sur la Corée pour arriver à ses fins. Mais visiblement, cette éventualité n'est pas envisagée par le régime nord-coréen si l'on en croit les dernières déclarations ci-dessus.

A Moscou, on est perplexe quant à la stratégie américaine. Le ministre des Affaires étrangères Sergei Lavrov espère d'ailleurs "qu'aucune décision unilatérale ne sera prise comme celle que nous avons pu observer en Syrie il y a quelques jours."

Enfin, la Chine et le Japon sont d'accord pour dire qu'un retour aux négociations est primordial pour éviter un conflit qui serait catastrophique pour l'ensemble de la planète. Bref, on dirait bien que la stratégie américaine est loin de faire l'unanimité, aussi bien chez ses alliés que chez ses ennemis...

Déjà lu?