C'est confirmé: une lune de Saturne possède "presque tous les ingrédients nécessaires à la vie"

Encelade a tout d'une grosse boule congelée. Pourtant, en dessous de son épais manteau de glace se cache un océan qui pourrait accueillir la vie. Cette lune de saturne contiendrait en fait de l'hydrogène. Conséquence: il est possible qu'il y ait de la vie là bas, ne fût-ce que microbienne.

Après un long teasing, comme sait maintenant les orchestrer la Nasa, tous les passionnés d'astronomie étaient sur Youtube pour suivre le direct qui allait annoncer une "découverte majeure".

La sonde Cassini a détecté de l'hydrogène dans les geysers d'Encelade qui s'échappe de la surface. Concrètement, cela signifie qu'il y a une activité géothermique dans l'océan souterrain de cette lune de Saturne.

Re-concrètement, cela veut dire que comme la Terre, il est possible qu'il y ait une vie microbienne dans cet océan. En tout cas, "cela augmente la probabilité", indique la Nasa. On ne s'emballe pas donc, aucune forme de vie n'a été détectée. Mais le fait qu'il y ait de l'hydrogène est un prérequis indispensable.

"Presque"

Explications: sur Terre, les micro-organismes du fond des océans utilisent l'hydrogène comme source d'énergie et du CO2 pour produire du méthane, une des réactions chimiques de la vie, note 20 Minutes. Il n'y a pas de lumière et très peu de nutriments dans ces fonds marins, donc il faut bien se débrouiller avec ce qu'il y a. Avoir trouvé de l'hydrogène sur Encelade signifie donc que s'il y a des microbes, ils pourraient disposer d'une source d'énergie.

Cela a poussé les scientifiques a annoncé qu'Encelade possède "presque tous les ingrédients nécessaires à la vie". Le mot "presque" a été ajouté parce qu'on sait bien qu'en science, une place est toujours laissée à l'aléatoire et à l'incertitude.

Pour info, Saturne possède plus de 50 lunes, dont 24 sont des satellites naturels réguliers. Parmi eux, les plus importants sont Titan, Hypérion, Mimas et donc Encelade. Le reste des satellites réguliers se situe dans les anneaux de Saturnes.

Le direct

 

Déjà lu?