Auckland est une ville fantôme: la Nouvelle-Zélande s'apprête à affronter le pire cyclone en plus de 50 ans 

Après être passé en Nouvelle-Calédonie en début de semaine, le cyclone Cook est maintenant en route vers la Nouvelle-Zélande. Il devrait atteindre la ville d'Auckland aux alentours des 19 heures (heure locale). Les services météorologiques s'attendent à ce que ce soit la pire tempête connue depuis 1968. La population a fui et les rues sont désertes.

C'est la panique en Nouvelle-Zélande, l'île du Nord est en train d'affronter le passage du cyclone Cook. Il a d'abord traversé la Nouvelle-Calédonie en début de semaine et causé la mort d'un homme qui s'est noyé en tentant de traverser une rivière. Il devrait débarquer à Auckland et dans la Bay of Plenty (Baie de l'Abondance) d'une minute à l'autre, aux alentours des 19 heures (9 heures en Belgique).

Les services météorologiques prévoient que Cook sera "la pire tempête en 60 ans", depuis le cyclone Giselle qui avait tué 52 personnes en 1968. Les autorités sont très inquiètes car plusieurs villes du pays sont toujours inondées, suite au passage du cyclone Debbie il y a quelques jours. Ce dernier a surtout sévi en mars dans l'État du Queensland en Australie, mais a également causé d'importantes inondations à Wellington, Auckland et Edgecumbe qui a même dû être complètement évacuée.

Des vents à 150 km/h

Cook devrait malheureusement remettre une couche. Des pluies torrentielles et des vents soufflant jusqu'à 150 km/h sont prévus. Les autorités ont averti la population des risques d'inondations, de tsunamis et de glissements de terrain.

L'état d'urgence a d'ailleurs déjà été déclaré dans la Bay of Plenty et dans le district de Thames-Coromandel, au nord-est de l'île. De nombreuses écoles et entreprises ont été fermées en début de journée. C'est la pagaille aussi sur les routes et dans les aéroports: Air New Zealand a suspendu une grande partie de ses vols à l'aéroport de Tauranga, et d'autres vols sont retardés ou annulés.

Depuis hier, les Néo-Zélandais évacuent en masse les villes le long de la côte nord-est. L'armée et les services d'urgence sont largement déployés. Et le pire est à craindre, les services météo pensent que le cyclone pourrait se déplacer vers l'île du Sud vendredi matin.

Voilà ce qui se passe pour l'instant au-dessus du Lac Taupo, au centre de l'île du Nord

Sur place, les pluies torrentielles ont commencé à tomber hier: ici à Mt Albert Road à Auckland

GettyImages-667429092.jpg

© Getty images

Les parcs sont inondés

Sur la St Lukes Road

Il y a même eu des grêlons

"C'est quoi ce bordel avec le temps? Il y a 21 degrés à Auckland mais il y a de la grêle?"

Les gens ont fui et déserté les rues

"Auckland est une ville fantôme... Les bureaux ont fermé tôt, les campus sont fermés... En prévision du cyclone Cook. Restez au calme!"

C'était d'ailleurs le bordel sur les routes

GettyImages-667862470.jpg

© Getty images

À l'aéroport d'Auckland aussi

C'était la cohue aussi dans les magasins: les Néo-Zélandais faisaient leurs provisions en prévision

GettyImages-667861968.jpg

© Getty images

La Défense civile d'Auckland a commencé à avertir la population mardi

"La #GreatBarrierIsland sera la première touchée par le cyclone Cook. Commencez à vous préparer maintenant aux déluges, vents forts et tempêtes côtières."

Risque élevé d'inondations et tsunamis

Voilà le programme pour les prochaines 24 heures

Et il y à peine 2 semaines, c'était Debbie

"Deux cyclones tropicaux en une semaine, désolé Auckland."

Déjà lu?