L'Australie c'est chouette mais bon: 50 nouvelles espèces d'araignées ont été découvertes et les images font flipper

L'Australie est sans conteste le pays des araignées. Nouvelle preuve avec une expédition d'à peine deux semaines dans la péninsule de Cape York. Pas moins de cinquante nouvelles espèces d'araignées ont fait leur apparition dans les livres de biologie. Et on t'en propose un petit florilège. Courage!

La méthode pour faire apparaître les huit pattes est simple: une feuille de papier à même le sol, éclairée par une lampe-torche. Pour les capturer, les scientifiques se sont munis de pièges et de filets en laissant tourner un moteur à diesel. Même s'il n'y a pas encore d'explication claire, elle semble attirées par l'odeur du fuel.

23 scientifiques en tout ont participé à cette expédition. Elle fait partie du programme de découverte de nouvelles espèces en Australie: Bush Blitz. Robert Raven, un expert en araignée du Queensland Museum qui a participé au trip, a été impressionné par l'abondance d'insectes en tout genre, dont une foule d'araignées. Le truc c'est qu'il s'agit d'une région écologiquement très riche. Et vu la saison des pluies plutôt réussie qu' connu l'Australie cette année, bingo! La région est devenue bien verte et prospère pour tous les êtres vivants quels qu'ils soient.

9.000 à 15.000

"C'était vraiment incroyable", a réagi le scientifique dans le Guardian. Mais les recherches du groupe de scientifiques sont encore loin d'être terminées. Barabara Baehr, une autre scientifique de l'expédition, assure que l'on n'a même pas découvert la moitié des espèces d'araignées. "Nous savons déjà qu'il y a au moins 3,500 espèces en Australie. Mais il pourrait y en avoir de 9.000 à 15.000", assure-t-elle, toujours pour le Guardian.

Allez, on passe aux choses sérieuses, voici les spécimens en question...

On commence soft avec la Mygalomorphae Barychelidae Idiomata

P1020540-768x646.jpg

© R. Whyte

Une petite mygale qui a un chouette surnom: l'araignée à pattes en brosse et qui kiffe se loger en dessous des portes apparemment.

Et voici sa pote, la Saliticidae Jotus

P1030743-768x490.jpg

© R. Whyte

Cette petite bestiole toute mimi a huit yeux et peut sauter jusqu'à cinquante fois la longueur de son corps. Pour un homme d'1m80, ça fait quand même un joli jump à 90 mètres.

La Zodariidae Habronestes

Zodariidae_Habronestes_quinkansp05_female-768x404.jpg

© R. Whyte

Elle, elle se contente de bouffer des fourmis au déjeuner en imitant leurs mouvements. Comme ça elle ne se fait pas repérer, plutôt balèze la petite!

On continue avec la plus horrible de toutes: la Conothele

P1030489-768x550.jpg

© R. Whyte

Elle, attend ses proies en se cachant. Elle se loge dans les portes d'où son surnom de "trap-door".

À moins que ça ne soit celle-ci? La Gnaphosidae Ceryerda

P1010405_1-768x505.jpg

© R. Whyte

On la distingue par ses deux pattes très velues à l'avant, comme des plumeaux en quelque sorte. Bref, rien de bien effrayant.

Et voilà ce que ça donne en mouvement!

 

Déjà lu?