Tu mates aussi toutes les télé-réalités? Bienvenue dans le monde virtuel de la magouille

Toi aussi quand tu rentres chez toi en fin d'après-midi, tu te branches direct sur Plug et tu frétilles de bonheur devant les replays de M6 ou de NRJ12? Sous couvert de distraction, tu te dis que tu as du recul, et que si tu regardes ce genre d'émission de télé-réalité, c'est parce que ça te détend et que ça te fait rire. Mais sache que tu te fais berner par tout ce qu'on te fait croire.

La télé-réalité, si tu aimes ça, ça tombe bien car il y en a pour tous les goûts. T'aimes cuisiner? Tu mates Top Chef. T'aimes l'aventure? Tu mates Koh-Lanta. Tu aimes les histoires d'amour, tu as l'embarras du choix entre Les Princes, L'amour est dans le Pré ou encore La Belle et ses Princes presque charmants. Tu aimes les secrets et les gossips? Alors, tu ne sais plus quoi choisir entre Secret Story, les Anges et les Marseillais.

Les producteurs de toutes ces émissions nous assurent qu'ils ne font que filmer la vraie vie de leurs "vedettes". Pourtant on ne compte plus le nombre de candidats qui en sortant reconnaissent le côté scénarisé des télé-réalités auxquelles ils ont participé. D'ailleurs l'ex-animateur vedette de TF1 Benjamin Castaldi avait provoqué un mini-séisme dans le monde de la télé-réalité en 2015 avec son livre intitulé Pour l'Instant tout va bien dans lequel il dévoile quelques secrets de la télé-réalité. Il faut dire qu'il en connait un sacré rayon en passant par Loft Story, Secret Story, la Ferme Célébrités ou encore la Nouvelle Star.

Jeremstar, le spécialiste de le télé-réalité, a quant à lui sorti un manuel pour percer dans la télé-réalité, dans lequel il dévoile les dessous maléfiques tout en donnant des conseils sur le ton de l'ironie pour devenir une vraie star du petit écran. Voici tout ce que tu dois savoir sur ce que ces grandes chaînes nous cachent.

Des employés de la vraie vie

La télé-réalité a comme principe de montrer les vrais gens de la "vraie vie". Les spectateurs sont censés s'identifier rapidement et se reconnaître. Or, ces candidats se retrouvent être de simples pantins de la production. Les candidats n'ont alors plus rien avoir avec les innocents recrutés par hasard. Ce sont de véritables professionnels, des "employés du divertissement" comme l'explique Castaldi dans son ouvrage qui dénonce une pratique qui nuit à l'authenticité du programme.

Le casting est toujours le même : une débile consciente de son infériorité intellectuelle qui balance des punchlines à tout va, l'authentique qui ne manque jamais de rappeler que lui "a toujours été honnête depuis le début", un gay qui est la caricature de lui-même, et bien sûr un beau gosse qui fait fondre ces demoiselles. Bref, le panel d'une société fictive qui se veut réelle.

© Giphy

Des histoires créées de toute pièce

Depuis 2011, un nouveau type d'émissions a vu le jour, comme les Marseillais. Ici, toujours le même scénario: les candidats découvrent une nouvelle villa et doivent s'extasier devant la piscine, le salon, les chambres et même le dressing. Et puis, après les premières minutes, un premier clash vient lancer les hostilités. Parce qu'ils ont beau être dans des conditions de rêve, la production ne les laissent pas s'entendre.

Et les émissions de télé-réalités ne reculent devant aucune situation: des couples se forment, d'autres sont mis à l'épreuve, tromperies, drague forcée, revenge, demande en mariage. Jeremstar révélait d'ailleurs dans l'émission TPMP: "Il peut arriver qu'il y ait des couples sérieux mais on en compte un sur je ne sais pas combien. Aujourd'hui, les candidats ont compris qu'il fallait bidonner des mariages."

Dans l'irréel monde de la télé-réalité, on veut de l'émotion, et si on n'en suscite pas, on est expulsé, aussi vite qu'on y est rentré. Les candidats sont transformés en objets et deviennent de véritables personnages de fiction. Concrètement, on ne leur demande pas clairement de créer une situation et les scénarios ne sont pas écrits noir sur blanc, mais la production se charge simplement de tirer sur les ficelles qu'il faut; les candidats savent pertinemment qu'ils ont tout intérêt à le faire. Alors tant pis s'il faut se forcer à draguer, à mentir, pleurer ou à tromper, quand on rêve de célébrité, on est prêts à tout, en attestent les scénarios les plus alambiqués de l'histoire des télé-réalités.

© Giphy

Des votes manipulés

Les émissions de ce genre sont diffusés à des moments de grande écoute. Que ce soit du chant, de la danse, de la cuisine, un candidat peut se faire éliminer à tout moment, selon le bien-vouloir du téléspectateur. Enfin, en théorie. Car comme le révèle Benjamin Castaldi, il arrive souvent que la production fasse ce qu'il faut pour sauver un candidat.

On nous fait donc croire que nous avons la mainmise sur le destin de ces candidats, en nous invitant à voter et à sauver notre candidat préféré, sauf qu'en coulisse, la stratégie de manipulation commence dès l'instant où le prime-time débute. Il est donc déjà arrivé qu'un scrutin soit stoppé plus tôt que prévu pour être sûr de voir rentrer la candidate favorite de la production.

© Giphy

"La réalité a eu une sacrée évolution: c'est une réalité différente."

Du mensonge, des manipulations: l'envers du décor des télé-réalités n'est pas aussi glorieux que ce qu'on nous laisse penser. Les candidats sont des pions à qui la production fait du chantage et s'en amuse. Pourquoi pas dans un sens puisque après tout ça marche?

Déjà lu?