À la bourre pour payer ta facture de gsm? On t'explique comment éviter les (gros) frais supplémentaires 

Ok, ça arrive à tout le monde, même aux meilleurs: un oubli, une fin de mois un peu difficile, une paie qui arrive un peu tard... Et hop, te voilà avec des frais supplémentaires sur ta facture de téléphone - et pas des moindres! - à régler. Les boules, quand c'est déjà pas évident de payer ses factures... On a vérifié si tout cela était bien normal (= légal), et mieux, on te file quelques tuyaux pour éviter ça et même pour récupérer un peu de soussous. 

Ça t'est déjà sûrement arrivé: tu reçois un gentil petit sms de Base t'informant du montant de ta prochaine facture: 45 euros! Ouch. Tu checkes ta facture détaillée, et là, stupeur: 20 EUROS DE FRAIS pour ta facture du mois précédent, que tu avais réglée en retard. 10 euros d'"indemnités facture non payée" + 10 euros de "frais de réactivation" de la ligne. Rien que ça!

Des frais parfois super élevés... et en augmentation!

Tu te souviens d'avoir déjà eu à payer 5 euros de frais, il y a quelques années, pour les mêmes raisons, mais là, 20 euros, c'est énorme.

Les frais de rappel ont, semble-t-il, pour la plupart des télé-opérateurs, largement augmenté. Pour certains, ils ont même carrément doublé! C'est le cas chez Base, où les frais en cas d'impayé sont passés de 5 à 10 euros. Et bim.

Quid de la législation en la matière?

Nous avons interrogé Johan Verbelen, porte-parole du SPF Économie, sur l'existence d'une loi qui permettrait d'encadrer ces frais. Que ce soit bien clair: il n'y en a pas (pour l'instant). En gros, "les entreprises font un peu ce qu'elles veulent, du moment que les frais apparaissent dans les conditions générales du contrat". Idem pour le nombre de rappels (frais ajoutés après un rappel, deux rappels, etc.).

SAUF QUE, il existe quand même une limite à cette liberté dont jouissent les entreprises (ouf!): la clause abusive. Pour faire simple, les boites peuvent fixer leurs propres montants, mais, ceux-ci ne peuvent pas être exagérés. D'après le SPF Économie, "les frais doivent correspondre à une estimation des 'dommages' subis par l'entreprise, à cause du paiement tardif du client. Un dédommagement, en somme, pour les frais de courrier, frais de personnel pour traiter le 'dossier', etc." Donc, et c'est quand même une bonne nouvelle, ton opérateur ne pourra pas décider demain de te facturer 200 euros de frais de rappel.

Cela étant, il n'est parfois pas simple de juger du bien-fondé du montant de ces frais, qu'on peut légitimement trouver trop élevés. Si c'est le cas, commence déjà par contacter ton opérateur et demande lui de t'expliquer à quoi ils correspondent. Si une solution à l'amiable n'est pas possible, tu peux te tourner vers le Service de Médiation pour le Consommateur, gratuit, qui pourra alors introduire une plainte auprès de l'inspection économique. Celle-ci ne règlera pas forcément ton problème (ça, c'est le juge de paix qui s'en chargera, mais on ne te souhaite pas d'arriver jusque là!), mais le SPF enquêtera d'office sur les agissements de l'entreprise en question.

Bon, on te le dit tout de suite, pas la peine de faire tout ça pour 5 euros de frais. On considérera que, en tant que client, tu n'as pas rempli ta part du contrat et que donc, ces 5 petits euros seront bien utiles pour dédommager l'entreprise. T'as plus qu'à faire ton mea culpa...

© Giphy

Comment éviter, ou même récupérer (oui, c'est possible) ces frais?

Généralement, tu reçois un premier rappel en cas de retard. Les télé-opérateurs envoient un SMS et/ou un email dans lesquels ils précisent bien que, si tu ne paies pas dans un certain délai, tu risques de devoir payer plus. Tu ne pourras pas dire que tu n'as pas été prévenu.

Notre meilleur conseil: éviter de laisser couler, et prendre les devants!

- Appelle ton opérateur, et explique-lui la situation. Il te proposera d'office un délai supplémentaire de paiement.

- Mets en place une domiciliation. Bon à savoir, chez la plupart des opérateurs, maintenant, il te suffit de donner ton numéro de compte pour qu'elle soit mise en place. Plus simple tu meurs.

- Tu as déjà la domiciliation, mais tu sais que ton prélèvement risque d'être rejeté, occasionnant en plus de tout ça des frais bancaires? Là aussi, appelle!!! Tu peux même décaler tes échéances de prélèvement pour les mois à venir, si par exemple tu reçois ta paie un peu plus tard...

- LE MEILLEUR POUR LA FIN: tu as déjà raqué, mais t'es pas content(e), c'est la première fois que ça t'arrive blablabla... Encore une fois: appelle! Il y a 9 chances sur 10 que ton opérateur annule au moins une partie des frais, et te les déduise de ta prochaine facture. Ils sont pas si méchants, tu vois! Bon, si t'es systématiquement à la bourre dans le paiement de tes factures, ça risque d'être un peu plus chaud...

Allez, bonne chance!

Déjà lu?