"Ramasse-le si t’es pas content sale merde": un internaute dénonce les déchets dans les rues de Bruxelles et fait le buzz

Il y a deux semaines, une grève des éboueurs touchait la capitale laissant des centaines de poubelles pourrir sur les trottoirs. Mais la problématique des déchets laissés en rue est un fléau quotidien à Bruxelles. En atteste ce témoignage d'un internaute qui dénonce les comportements irresponsables des riverains. Un témoignage bien senti qui fait le buzz. 

Faire le buzz en parlant de déchets sur les réseaux sociaux, c'est possible! Adel Saebi, un internaute engagé dans initiative citoyenne visant à ramasser les déchets à Bruxelles, y est parvenu. Le Bruxellois a vécu une situation que l'on qualifiera de scandaleuse et a décidé de la partager sur Facebook: epic win! En deux jours, il a récolté presque 8.000 likes et son témoignage a été partagé près de 11.500 fois.

"Ramasse-le si t'es pas content sale merde"

Sur Facebook, Adel Seabi raconte: "Le 3 avril 2017 à 16 :05, rue des myosotis à Uccle, je t’ai croisé. À bord de ta grosse voiture blanche marque allemande, tu as ouvert la vitre côté passager où une femme était assise pour jeter ta canette. J’ai crié, quasiment par réflexe, 'Bravo' en t’applaudissant. Tu t’es arrêté et m’a dit 'Ramasse-le si t’es pas content sale merde'".

Malgré le comportement limite limite de l'automobiliste, Adel reste calme et lucide: "Je ne suis pas fâché contre toi, mais j’aimerais comprendre … À quel moment as-tu décidé que notre Terre était ta poubelle ? Et surtout pourquoi ?Mon souhait est que cette publication fasse le tour de Bruxelles, pas pour te ridiculiser mais pour que tu prennes conscience de ton acte. Afin de te montrer que nous sommes très nombreux à trouver ton incivisme ridicule et dégradant pour la planète mais surtout pour toi."

Sensibiliser

À la fin de son témoignage, il invite le lanceur de canette à le rejoindre pour un ramassage de déchet collectif. C'est aussi l'occasion, grâce au succès de son post, de recruter des nouveaux amoureux de l'environnement et de Bruxelles: "Je ne sais pas si tu liras ce message mais avec la magie de Facebook et des partages, j’espère qu’il arrivera sur ton écran. Le samedi 22 avril aura lieu le prochain ramassage de déchets (spécial mégot) dans le centre de Bruxelles, je t’invite à te joindre à nous et t’expliquerai avec grand plaisir pourquoi nous ramassons les déchets des autres en rue."

Son collectif Leo Not Happy existe depuis 2016 et a pour but de sensibiliser les citoyens sur la pollution. Ils ont aussi l'objectif de réaliser cinq ramassages de déchets par an. Si tu es intéressé, n'hésite pas à faire un tour sur leur page Facebook.

Voici son témoignage aux 11.500 partages

En 2016, Leo Not Happy avait déjà fait parler d'eux grâce à cette vidéo

Déjà lu?