Ne t'en approche pas! Voici 7 petites bêtes super mignonnes, mais qui sont les plus dangereuses au monde

Quels sont les animaux les plus dangereux pour l'homme? Directement, tu penses à des bestioles flippantes, comme les grosses araignées, les serpents, les scorpions, les requins... Eh bien non, ce ne sont pas forcément eux qui tuent le plus. Voici 7 petites bêtes qui ont l'air si mignonnes, et dont tu n'aurais jamais pensé qu'elles seraient si toxiques...

1. La Pieuvre aux anneaux bleus

Pieuvreàanneaux.gif

© giphy

De la taille d'une balle de golf (5 à 12 cm), ce minuscule poulpe est pourtant capable de tuer un homme adulte en quelques minutes. Il doit son nom aux anneaux bleus sur sa peau et ses tentacules, qui deviennent phosphorescents quand il se sent stressé ou menacé. C'est beau, mais d'une beauté fatale. Sa morsure t'injecte instantanément un venin très puissant, appelé la tétrodotoxine. Il s'agit d'une neurotoxine qui agit sur ton cerveau et tes muscles, entraînant des paralysies puis un arrêt respiratoire. Si tu n'es pas directement traité, tu connais la suite...

Mais rassure-toi, cette pieuvre n'attaque que très rarement, généralement pour se défendre. Et puis, pour la rencontrer, tu devras aller ta baigner dans l'océan Pacifique, au Japon et surtout en Australie.

2. Le Kokoï de Colombie ou Phyllobate terrible

Coqueille.gif

© giphy

Le nom scientifique du Kokoï de Colombie est "Phyllobate terrible". Et on comprend pourquoi. Devant ses 4 à 5 centimètres, ses 5 grammes et sa peau jaune fluo, tu pourrais croire que c'est un jouet. Mais attention, ne t'avise pas de le toucher.

Les glandes de sa peau sécrètent l'un des poisons les plus violents au monde, appelé la batrachotoxine. C'est une toxine qui te provoque d'abord une douleur extrême, qui agit ensuite sur tes nerfs et paralyse tes muscles. Et comme le coeur est un muscle, on te laisse imaginer la suite.

Mais comment est-ce possible que tu en aies peut-être déjà vu dans certains parcs animaliers? Figure-toi qu'en captivité, cette grenouille perd de son venin, tout simplement parce qu'elle le produit à partir de son alimentation à l'état sauvage. Pour la rencontrer dans la nature, tu dois te promener dans les forêts tropicales d'Amérique du Sud, en Colombie surtout.

3. La grenouille à flèches empoisonnées ou Dendrobate bleue

Dendrobatebleue.gif

© giphy

La Dendrobate bleue fait partie de la même famille (les Dendrobatidae) que le Kokoï de Colombie, que l'on t'a présenté juste au-dessus. Tu la retrouves également dans les forêts tropicales d'Amérique du Sud: en Colombie, au Suriname, au Nicaragua et au Costa Rica. Elle fonctionne plus ou moins de la même façon, mais est un peu moins toxique.

Son autre nom est "grenouille à flèches empoisonnées". Celui-ci vient du fait que les Amérindiens d'Amazonie récupéraient autrefois son venin pour empoisonner leurs sarbacanes et les flèches de leurs arcs.

Sa peau bleue fluo est en fait une stratégie de défense pour avertir les prédateurs potentiels de sa toxicité. En gros, c'est un moyen pour elle de ne pas se faire bouffer... et de te causer un arrêt cardiaque si tu la touches.

4. Le Fugu ou poisson-globe

Fugu.gif

© giphy

Le Fugu ne sort pas toujours ses picots bien aiguisés. La plupart du temps, c'est un poisson tout mignon qui a l'air inoffensif. Mais quand il se sent menacé, il se gonfle en avalant une grande quantité d'eau. C'est pour cette raison qu'on le surnomme aussi poisson-globe ou poisson-lune.

Son foie et ses ovaires contiennent le même poison que celui de la pieuvre à anneaux bleus: la tétrodotoxine. C'est un analgésique plus puissant que le cyanure, il peut te tuer en quatre à six heures. D'abord, tu commences à ne plus sentir ta langue, tes lèvres, puis toute ta bouche. Ensuite, tu es pris de convulsions, tu perds conscience, ton diaphragme se paralyse et ta respiration s'arrête. Le pire, c'est qu'il n'y a aucun antidote...

Mais rassure-toi, tu dois aller jusqu'au Japon pour le rencontrer. En raison de la finesse de sa chair, les locaux en ont d'ailleurs fait une spécialité culinaire. Mais bon, il faut être un peu cinglé pour goûter...

5. Le Poisson-pierre

Poissonpierre.gif

© giphy

À première vue, on dirait un rocher couvert de jolies petites algues roses. Du coup, tu pourrais aisément mettre le pied dessus quand tu fais trempette dans l'eau. Mais prends garde, le Poisson-pierre est réputé pour être le plus poisson venimeux au monde.

Sa nageoire dorsale est recouverte de 13 épines reliées à des glandes remplies de venin. Quand il se sent agressé, il peut les dresser très rapidement pour piquer et injecter des neurotoxines. Les épines sont même capables de transpercer une semelle de basket. Si tu te fais piquer, tu ressens d'abord une douleur atroce. Puis, tes muscles se paralysent, et ton coeur aussi. Rassure-toi, peu de personnes sont mortes de ses piqûres. Comme le venin est thermolabile, la première chose à faire est de tremper la partie du corps touchée dans de l'eau chaude. Ainsi, le venin perdra de ses propriétés tueuses.

Où peux-tu le rencontrer? Pas à la Mer du Nord, n'aie crainte. Il vit surtout près des plages de la mer Rouge et du bassin Indo-Pacifique. Tu le retrouves aussi près de l'île de La Réunion, l'île Maurice et en Australie.

6. La Cuboméduse d'Australie ou Méduse-boîte

Méduseboite.gif

© giphy

Ses autres surnoms sont "piqueur marin" ou "guêpe de mer". Voilà, tout est dit. Presque transparente, elle te pique avant même que tu la vois. Mais avec ses 24 yeux, elle, elle, t'a vu! Ses tentacules, qui peuvent atteindre jusqu'à 3 mètres de long (!), contiennent assez de venin pour tuer 60 êtres humains en quelques minutes. Il existe un antidote, mais tu as environ 30 secondes pour agir dès l'instant où tu te fais piquer. Les toxines attaquent presque instantanément ton coeur, ton système nerveux et les cellules de ta peau.

Elle vit un peu partout: en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Thaïlande, au Japon, au nord de la Californie, en Afrique du Sud, mais aussi en mer Méditerranée. On estime qu'elle tue dans le monde une cinquantaine de personnes par an.

7. Le Cône marbré ou Conus Marmoreus

Cone.gif

© giphy

Ok, il ressemble à un escargot. Mais imagine-toi à la mer, tu n'aurais pas envie d'en ramasser un pour ta collection de coquillages? Il faut avouer que sa coquille noire striée de triangles blancs est exceptionnelle... Prends garde, il est très venimeux et est le cône le plus mortel pour l'homme.

Il possède une trompe qui reliée à du venin plein de conotoxines (une sorte d'acides aminés). Lorsqu'il chasse, il l'utilise un peu comme un harpon: il en sort une dent et la projette sur sa proie. Il la pique, puis la gobe en l'enveloppant dans sa trompe dilatée. Un peu écoeurant dit comme ça, mais très puissant. Si tu te fais piquer, tu ressens d'abord une douleur, un gonflement et un engourdissement local. Ensuite, le produit s'attaque rapidement à tes nerfs...

Rassure-toi, tu as très peu de chances d'en rencontrer. Il vit dans les eaux tropicales du bassin Indo-Pacifique. Il se cache généralement la journée, pour aller chasser la nuit.

Voilà, la liste est finie. Pas trop eu les boules? ;-)

Déjà lu?