Les F16 belges ont-ils tué des civils à Mossoul? La coalition internationale lance une enquête pour clarifier les choses

Est-ce que les F16 belges sont impliqués dans le bombardement du 17 mars qui a provoqué plusieurs victimes civiles en Irak? Une enquête a été lancée par la coalition internationale pour clarifier la situation. Le Ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) va devoir répondre de ces accusations. Selon le journaliste du Guardian Martin Chulov, les avions belges ont bien été impliqués dans l'attaque. 

La pression augmente sur le Royaume-Uni, la France, les États-Unis et la Belgique pour clarifier un raid organisé par la coalition internationale sur Mossoul en Irak. Une bataille acharnée se déroule dans la ville irakienne depuis qu'elle est au mains de l'État Islamique. Les membres de la coalition internationale, y compris la Belgique, offre un soutien aérien à l'armée irakienne.

Mais le 17 mars, un raid a mal tourné. 36 bombes ont été larguées causant plus de 140 victimes civiles. Récemment, plusieurs détails sur cette attaque émergent: un journaliste du Guardian, Martin Chulov, affirme que des avions belges sont impliqués dans l'attaque.

Calendrier chargé pour Vandeput

Le Ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) est désormais dans une situation difficile. Il était le 20 mars en Jordanie, là où se trouve la base aérienne où se reposent les F16 belges. La commission de la coalition internationale était aussi là, comme les journalistes. Et bien sûr la question des décès de civils était sur la table. Le Sp.a et Ecolo s'étaient étonné que "l'armée belge ne savait pas qu'elle causerait ne serait-ce qu'une victime civile."

Vandeput occupe le poste le plus important à la tête des forces aériennes belges. Ne savaient-ils rien à propos de l'attaque trois jours plus tôt? Cela semble difficile à défendre si les F16 étaient sur place. Mais est-ce qu'un jet belge a participé au bombardement? C'est une autre question. Peut-être que l'armée était au courant mais en tout cas Steven Vandeput n'était pas informé au moment de sa visite.

Ce sont des questions difficiles, et l'opposition exige des réponses. Dirk Van Der Maelen (S.pa) et Wouter de Vriendt (Groen) veulent interroger dès que possible Steven Vandeput au parlement. Mais pas sûr que Vandeput parlera beaucoup à ce propos. En effet, c'est surtout la coalition internationale, dirigée par les Américains, qui devra donner des réponses. "Il y a une enquête en cours", confirme un porte-parole de l'ambassade américaine.

Le Pentagone a quant à lui nié les déclaration de Martin Chulov selon lesquelles les Belges auraient participé à l'attaque délibérée sur Mossoul. Le contraire aurait été étonnant.

Déjà lu?