"On va parcourir les océans sans laisser de traces derrière nous": voici l'Energy Observer, le premier bateau zéro émission

L'Energy Observer est un magnifique projet pour la nature. Il sera le premier bateau au monde qui fonctionne à l'hydrogène, et qui n'émet donc aucune émission polluante. Au mois d'avril, il naviguera sur les océans de la planète entière pendant six ans, en espérant changer les mentalités. 

Nos océans deviennent de véritables poubelles. Quand on sait qu'un bateau de croisière expulse en un jour autant de suie qu'un million de voitures, alors que 90 % des produits dans les magasins passent par la mer, il était temps de faire quelque chose pour nettoyer les eaux de la planète.

Une équipe française menée par Victorien Erussard, coureur au large et officier de marine marchande, et Jérôme Delafosse, explorateur et réalisateur de documentaires, s'est ainsi lancée le défi de naviguer sans polluer. Ensemble, ils ont créé "le premier navire hydrogène autour du monde": l'Energy Observer.

Propulsé à l'hydrogène

Mais comment fonctionne ce bateau qui sonne révolutionnaire? Ils ont en fait recyclé un ancien catamaran de course qui est léger et fiable pour la navigation en mer. Grâce au travail d'architectes, d'ingénieurs et de navigateurs, le bateau dispose désormais de deux petites éoliennes, de panneaux solaires et d'une aile de traction intelligente qui permet de convertir le moteur en "hydrogénérateur".

L'Energy Observer pompe donc l'eau de mer et la transforme en hydrogène, sans produire de carbone. Du coup, il n'émet aucune émission de gaz à effet de serre ou particule fine. Et comme l'hydrogène est l'élément chimique le plus présent dans l'univers, son moteur a de beaux jours devant lui.

6 ans, 50 pays, 101 escales

Pour l'instant, le bateau est toujours en chantier à Saint-Malo. Mais il partira dans le courant du mois d'avril pour conquérir les océans du monde entier. Son odyssée durera six ans en tout. Il passera par cinquante pays et fera 101 escales.

La mission que l'équipe se lance est à la fois humaine et technologique. Il s'agira de tester, d'améliorer la technologie du bateau et de trouver ailleurs d'autres solutions pour le développement durable. Ainsi, ils veulent "aller à la rencontre de tous ceux qui dessinent, aujourd'hui, le monde de demain, pour prouver qu'un monde plus propre est possible". Tout en espérant changer les mentalités...

Voici la vidéo de présentation du projet:

La planète vous dit merci!

Déjà lu?