Donald Trump s'en fout du climat: il bousille toutes les avancées d'Obama et prône un retour au charbon... et en arrière

Trump vient de signer un décret pour réexaminer une des mesures phares d'Obama pour lutter contre les émissions de CO2. Exit les efforts pour lutter contre le réchauffement climatique. Il promet un renouveau de l'industrie du charbon... et un gros retour en arrière.

On connaît bien la vision de Trump sur le réchauffement climatique. Il l'a remis en cause plusieurs fois et estime que les activités humaines ne jouent aucun rôle dans le processus. C'est l'avis également de Scott Pruitt, le nouveau directeur de l’Agence de protection de l'environnement qui estime que les émissions de CO2 ne sont pas une cause majeure du réchauffement climatique. À deux, ils sont en train de renverser tout ce que Barack

Donald Trump a signé un "décret sur l’indépendance énergétique" qui a pour but de réexaminer le Clean Power Plan. Son objectif est plutôt clair: il veut supprimer un grand nombre de réglementations climatiques car elle seraient "inutiles et détruiraient de l'emploi".

Le Clean Power Plan était la mesure phare d'Obama. Il imposait aux centrales thermiques de réduire leurs émissions de CO2 de 32 % d’ici 2030 pour lutter contre le réchauffement climatique. Grâce à cette mesure, les usines les plus vieilles et les plus polluantes auraient été mises hors d'usage d'ici quelques années.

Gros retour en arrière

C'est un véritable retour au charbon, et en arrière, que veut mettre en place Trump. Le président a déclaré que son "administration met fin à la guerre contre le charbon" lorsqu'il a pris la parole mardi depuis le siège de l’Agence de protection de l'environnement. "Nous adorons les mineurs du charbon, des gens fantastiques" a-t-il crié. Le lobby des énergies fossiles semble être de retour.

Aux États-Unis, les centrales à charbon fournissent environ un tiers de l’électricité. Le signal envoyé par Trump semble plutôt clair: il s'en fout des enjeux environnementaux et il ne compte faire aucun effort. Et l'accord de Paris sur le climat signé en 2015 semble être le cadet de ses soucis.

Déjà lu?