Prison Break est de retour le 4 avril! Voici les 5 choses qu'on aimerait voir dans cette nouvelle saison

Huit ans après, Michael Scoffield et toute sa bande de repris de justice sont de retour pour la cinquième saison de Prison Break. Même si la quatrième saison était loin d'être convaincante, on est quand même curieux de découvrir la suite. Alors en attendant le 4 avril, on se met à rêver et à imaginer ce qu'on aimerait voir dans cette saison 5. 

Le retour d'un vrai tatouage

On a tendance à l'oublier mais le tatouage était la base de l'intrigue de Prison Break, du moins des saisons une et deux. C'était le principal outil de Scoffield pour se repérer dans Fox River et se souvenir de tous les détails de son évasion. Le concept était juste génial et on se plaisait à découvrir les détails qui se trouvaient sur la peau de "gueule d'ange". Bref, c'est tout ce qui faisait l'originalité de la série.

Donc pour cette saison 5, on veut du tattoo! Qu'il se débrouille pour trouver un tatoueur capable de travailler sur un fantôme (on rappelle que Michael "meurt" à la fin de la saison 4) ou qu'il se tatoue lui-même, mais il faut qu'il trouve une solution. Cela lui permettrait de ne pas trop compter sur son frangin Lincoln pour encore le sortir de la galère.

giphy.gif

© Giphy

Une vraie évasion dans les règles de l'art

La saison une de Prison Break était particulièrement géniale grâce à l'évasion incroyable de la bande à Scoffield. Mais ce qui était excitant, c'était toute la préparation avant le jour J: trouver du matériel et des contacts pour ramener des objets dans la prison, creuser un tunnel et se promener dans le système de ventilation de Fox River et bien sûr... les origami de Michael!

À chaque épisode, on était en plein stress comme si notre propre vie était en jeu. Et ce sentiment, on ne le retrouve plus dans les saisons suivantes. Même si l'évasion de Sona est tout de même sympa, la pression n'est pas pareille durant la préparation car il n'y a aucune règle dans cette prison: les détenus peuvent faire un peu ce qu'ils veulent. Du coup, on n'était pas aussi impliqué.

Ce serait vraiment parfait de retrouver une évasion bien stressante dans une vraie prison surveillée. On espère ressentir ce sentiment grisant quand Michael arrive à dissimuler un objet illicite à la dernière seconde ou quand il arrive à sa cacher des gardes alors qu'il semble foutu. Bref, on veut stresser quoi!

giphy (4).gif

© Giphy

T-Bag de nouveau méchant

Si Prison Break était aussi bien, c'est en grande partie grâce son méchant emblématique: T-Bag. Dans les premières saisons, c'est la crapule parfaite: manipulateur, pervers à tendance pédophile, machiavélique, charismatique et surtout il a VRAIE gueule de méchant. Au fil des saisons, il s'enfonce petit à petit dans une merde noire et finit par s'allier et travailler avec Scoffield et sa bande.

Du coup, qu'est-ce que ce serait bien que cette raclure revienne en forme dans la saison cinq et remette des batons dans les roues de Michael et Lincoln. Même si c'est cruel pour la victime, on en viendrait presque à espérer qu'un petit nouveau doive encore s'accrocher à la poche de T-Bag. Bref, on espère qu'il n'a toujours pas digéré le coup de sa main coupée par Abruzzi et qu'il désire se venger une bonne fois pour toute. Allez s'il-vous-plait messieurs les scénaristes, on veut un vrai méchant!

giphy (2).gif

© Giphy

La résurrection de Brad Bellick

Brad Bellick fait partie de ces personnages à double facette: on commence par les détester et au fil du temps on s'y attache jusqu'à ce qu'ils deviennent nos personnages favoris. Le garde la prison de Fox River suit exactement ce chemin. Dans la saison une, c'est l'obstacle principal de Michael dans son évasion. C'est un vrai fayot avec le directeur de la prison et une véritable pourriture avec les détenus, surtout avec Scoffield dont la tête ne lui revient pas.

Bellick a tout pour faire pitié: fils à maman, éternel célibataire et un peu bête. Du coup, quand il se retrouve dans la galère de Sona dans la saison trois, on commence à le plaindre et à la défendre. Il faut dire qu'il devient un véritable souillon, à moitié à poil dans la cour de la prison à mendier pour de l'eau. Puis, il finit par s'allier avec Scoffield pour retrouver Scylla et il sacrifie sa vie pour sauver ses compagnons au nom de l'amour et du bonheur de Michael et Sarah, c'est juste beau!

Bon du coup, comme la prod a réussi à faire revenir Sarah Tancredi et Michael d'entre les morts, il n'y pas moyen de ressusciter Bellick aussi? Sa tête de benêt et son cœur tendre nous manquent et il a prouvé qu'il pouvait vraiment aider Michael!

giphy (3).gif

© Giphy

Le retour de Faf Larage

À chaque lendemain des épisodes de Prison Break, tu avais une seule chanson en tête en allant travailler ou en allant en cours: "J'ai pas le teeeeeeeeeemps, mon espriiiiiiiit, glisse ailleeeeeeeeeurs...PAS L'CHOIX FAUT Y ALLER!" C'est en fait le morceau qui a fait le gloire de cet artiste tombé dans l'oubli: Faf Larage.

Le rappeur français a deux succès à son actif: "J'ai pas le temps" et "Ta meuf". Depuis, on ne sait pas trop ce qu'il fait de sa vie. Donc, ce serait cool de la part de la Fox de relancer sa carrière en lui proposant de refaire un générique pour la saison 5. Et cette fois-ci, laissez lui un peu plus de temps pour composer son morceau histoire que son esprit ne glisse pas ailleurs.

faf.gif

© Youtube

Déjà lu?