La violence dans les Facebook Live, on en fait quoi? Zuckerberg n'a pas encore trouvé la solution, alors que ça risque d'empirer

Mark Zuckerberg a dit plusieurs fois que la vidéo était le futur de Facebook. Mais que faire des contenus violents et terrifiants dans les Facebook Live? À vrai dire, Facebook n'a pas encore trouvé la solution à ce problème, alors que celui-ci va sans doute empirer dans les années à venir.

Tu es sans doute frappé par la rapidité de la circulation des images et de l'info sur le net. Et maintenant, avec le Facebook Live, c'est une révolution. Si par exemple tu étais hier à Londres, tu pouvais être le plus rapide de tous et sortir ton smartphone pour filmer en direct la situation.

Il y a clairement des avantages au FB live, mais des désavantages aussi, voire des dangers à ne pas prendre à la légère. Car oui, même si Mark Zuckerberg a dit plusieurs fois que la vidéo est le futur de Facebook, que va-t-il faire des contenus terrifiants et violents? Tu as peut-être entendu parler du récent Facebook Live dans lequel six hommes agressent sexuellement une fille de 15 ans à Chicago? Un vrai scandale et un vrai choc, surtout que 40 personnes ont regardé cette vidéo et personne n'a contacté les autorités pour mettre un terme à cela, d'après le site Mashable.

La politique de Facebook est qu'il faut se débarrasser au plus vite de ce genre de contenus. Le média en ligne Mashable a demandé la position de Facebook à ce sujet. "C'est un crime horrible et nous n'autorisons pas ce genre de contenu sur Facebook. Nous prenons nos responsabilités afin de protéger les gens et nous retirons le plus vite possible les vidéos qui filment des agressions sexuelles et qui sont partagées afin de promouvoir la violence".

1. 123 milliards de personnes

Et ce n'est pas tout, les individus qui ne respectent pas les "Standards de la Communauté" de Facebook peuvent être bannis du réseau social. "Nous avons une équipe joignable 24h/24 qui est là afin de répondre aux plaintes directement". Et c'est aussi le cas pour la vidéo: "Une personne peut interrompre un live s'il y a une violation de nos standards", peut-on lire dans Mashable.

D'accord, mais comment répondre de manière efficace alors que c'est du direct? C'est une tâche vraiment difficile. Au total, près de 1. 123 milliards de personnes utilisent Facebook. Pour avoir une idée, 100 vidéos sont uploadées par minute sur YouTube, et Zuckerberg espère bientôt atteindre ce niveau aussi pour sa boite. Du coup, porter plainte à propos d'une vidéo est souvent trop tard.

Et ce phénomène risque fortement d'empirer. "Il y a dix ans, la plupart des contenus médiatiques étaient des textes, ensuite des photos et maintenant ce sont des vidéos", a affirmé Mark Zuckerberg Mobile World Congress de 2016. "Je pense que dans quelques années, la grande majorité des gens regarderont uniquement des vidéos en ligne", a-t-il rajouté.

Tout cela reste donc flou et Facebook n'a pas encore trouvé la solution au problème, qui risque de devenir encore plus grand dans les années à venir.

Lisez aussi