Wilmots se fait la belle en Afrique: ses motivations et missions à la tête des Éléphants de Côte d'Ivoire

Marc Wilmots (48 ans) va changer de vie. Après son licenciement de son poste de sélectionneur des Diables Rouges, Marc Wilmots va de nouveau entraîner une équipe nationale: les éléphants de la Côte d'Ivoire. Même si ils ont été champions d'Afrique en 2015, la sélection va de pire en pire. Le président de la fédération ivoirienne Sidy Diallo semble préparer l'avenir avec Marc Wilmots.

Après Anthony Vanden Borre, les belges continuent leur exode vers l'Afrique. Aujourd'hui, Marc Wilmots sera au centre d'un cirque médiatique à Abidjan, la capitale de la Côte d'Ivoire. À 10h30, la fédération ivoirienne va présenter son nouveau sélectionneur: Marc Wilmots lui-même.

Sidy Diallo, le président de la fédération ivoirienne était très fier d'annoncer l'arrivée de Marc Wilmots. Il a annoncé que le belge signera un contrat de deux ans. Notre ancien sélectionneur est arrivé hier à Abidjan. L'ancien coach des Diables Rouges touchera entre 30.000 et 50.000 par mois. Selon Diallo "Marc pouvait gagner plus, mais il a choisi le projet de la Côte d'Ivoire."

Alors qu'il était encore à la tête des Diables Rouges, Marc Wilmots aurait reçu un certains nombres "de propositions lucratives" mais il ne s'est jamais rien passé de concret. Si la fédération belge espérait lui faire resigner un contrat, Wilmots a finalement reçu un million d'euro d'indemnité de départ. Il est resté huit mois sur le carreau avant d'être engagé par la côte d'Ivoire.

Crise en Côte d'Ivoire

L'équipe africaine traverse actuellement une crise. En 2015, les Éléphants étaient sacrés champions d'Afrique, mais lors de la dernière Coupe d'Afrique l'équipe n'a pas été à la hauteur. Pas facile de jouer sans Didier Drogba: le meilleur buteur de l'histoire ivoirienne avec 65 buts en 104 matchs a pris récemment sa retraite.

La mission de Marc Wilmots est claire: qualifier la Côte d'Ivoire pour la Coupe du Monde 2018. Avec le Mali, le Gabon et la Maroc dans leur poules, ce ne sera pas la tâche la plus difficile. Les Éléphants ont d'ailleurs gagné 3-1 contre le Malin et partagé 0-0 contre le Maroc.

Marc Wilmots peut-il relancer l'équipe à partir de rien? En effet, le président de la fédération Sidy Diallo était très fâché sur la gestion et la composition de l'équipe lors de la dernière coupe d'Afrique. L'excentrique Wilmots devra se muer en Wilmots "disponible". La pression est sur les épaules de Willy.

Et qu'en est-il du fidèle serviteur de Wilmots, Vital Borkelmans? L'ancien entraineur adjoint ne devrait probablement pas rejoindre son pote. Il n'a en effet pas reçu d'appel de son ancien patron: "Non je n'ai pas été contacté" dit-il à Het Nieuwsblad. "Si il avait besoin de moi, il m'aurait déjà appelé je pense."

Déjà lu?