Un président peut faire ça? Donald Trump étend son empire commercial en implantant plusieurs business en Chine

Bientôt, il y aura un peu de Donald Trump en Chine. En effet, l'empire chinois a approuvé l'implantation de plusieurs entreprises du président milliardaire sur son territoire. Le Congrès américain a contesté cette décision et parle de conflit d'intérêt. C'est marrant car en 2016, Donald Trump accusait la Chine de "déchirer" les États-Unis...Pas son porte-feuille en tout cas. 

Ce n'est pas parce qu'il est président qu'il va laisser tomber ses affaires. Donald Trump va étendre son empire commercial, déjà gigantesque, en Chine. Le gouvernement chinois a approuvé l'arrivée de 38 commerces de Trump comme des hotels, des spas, des services d'escortes et de conciergerie ou encore des salons de massages. Si il n'y a pas d'objections, ces business seront officiellement enregistrés dans 90 jours.

Encore une fois, Donald Trump se contredit puisqu'en 2016, alors en pleine compagne, le président déclarait que la Chine "déchirait les États-Unis" et les accusait de manipuler leur monnaie à leur avantage. Même si ce sont ses fils qui gèrent les affaires, toutes les entreprises appartiennent encore à Donald Trump, il en est toujours bénéficiaire.

Problème d'éthique et de conflit d'intérêt

Des avocats spécialisés mettent en garde Donald Trump: si ces nouveaux commerces bénéficient d'un traitement particuliers en Chine en raison de leur association avec le président, cela violerait la constitution américaine. En effet, la constitution interdit aux fonctionnaires d'accepter quoi que ce soit de la part de gouvernements étrangers. Or, le président américain est un fonctionnaire. Sa seule solution pour être "clean", est que le Congrès approuve cette nouvelle transaction. Malheureusement pour Trump, ce n'est pas le cas.

Norm Eisen, un avocat qui travaillait pour Obama, parle également d'une violation de la constitution pour The Independant, il ajoute: "cette histoire va créer pas mal de litiges (...) Quand Trump profitera de ses précieux avantages chinois, comment pouvons-nous être sûrs qu'il fera avancer les intérêts américains par rapport à la Chine? Par exemple en limitant le flux d'emplois américain vers la Chine."

Une avocate chinoise qui défend les intérêts de l'Organisation Trump en Chine, Spring Chang, ne voit pas de problème dans cette affaire: "Je ne vois pas de traitement spécial pour mes clients pour l'instant. Je pense que tout est légal et juste, chaque client est traité de la même manière." Donald Trump persiste donc avec la Chine: ses activités sont déjà financées en partie par l'argent chinois et a quelques dettes envers les banques chinoise.

Déjà lu?