Que serait la Belgique sans les femmes? Voici ce que nous avons découvert en 10 points

En cette Journée internationale des droits des femmes, les femmes étaient appelées à ne pas  aller travailler aujourd'hui. Le mouvement "A Day Without a Woman" veut montrer à quel point elles jouent un rôle important dans le monde, et pas seulement un jour sur l'année. Le Time Magazine a cherché à savoir à quoi les États-Unis ressembleraient sans elles. Nous avons fait de même pour la Belgique, et voici nos conclusions.

1. La Belgique perdrait plus de la moitié de ses habitants

30.jpg

© iStock

Notre pays compte plus de 11 millions d'habitants. Il y a presque autant d'hommes que de femmes, mais elles sont tout de même environ 200.000 en plus. Imagine un peu si elles disparaissaient de notre pays en l'espace d'une journée... Ce serait vachement vide, non?

2. Plus de femmes, donc plus de bébés

27.jpg

© iStock

Eh bien oui, pour concevoir un enfant, il faut un homme ET une femme. Une journée sans femmes en Belgique empêcherait de nombreux bébés de voir le jour. En 2013, par exemple, il y a eu 124.864 naissances, ce qui fait en moyenne 342 nouveaux-nés par jour. Cela permet d'assurer la croissance démographique, puisque "seulement" 116 personnes meurent chaque jour dans notre pays.

Mais dans le monde entier, le chiffre est impressionnant: une journée sans femmes équivaudrait à environ 370.000 bébés en moins.

3. Les enfants ne pourraient presque plus rien apprendre à l'école

16.jpg

© iStock

L'enseignement souffrirait beaucoup d'une journée sans femmes. En maternelle, pas moins de 91 % des enseignants sont des femmes. En primaire, elles sont 81 %. Et en secondaire, elles sont encore 65 %, malgré les nombreuses branches techniques enseignées hors de l'enseignement général.

Tu le vois, être professeur reste un job très féminin. Et donc, tu peux en conclure que s'il y avait une journée sans femmes, les enfants n'apprendraient plus grand-chose...

4. Dur dur de trouver un médecin

17.jpg

© iStock

Encore une fois, la moitié des médecins disparaitrait si les femmes quittaient la Belgique pour une journée. Sur les 9.744 médecins que comptait notre pays en 2010, il y avait pas moins de 4.934 femmes. Autrement dit, il ne faudrait pas que tombes malade ce jour-là!

5. Un paquet de soins médicaux en moins pour l'armée aussi

20.jpg

© iStock

L'armée belge n'est pas le gros employeur de femmes. Mais quand même, 8 % des militaires disparaîtraient de notre armée s'il n'y avait plus de femmes. Sur les 32.000 personnes qui servent l'armée belge, il y a 2.560 femmes. Pour un petit pays comme la Belgique, cette perte se ferait sentir grandement. D'autant plus que 25 % de ces femmes travaillent pour la Composante Médicale de l'armée.

6. Par contre, les femmes ne manqueraient pas pour diriger les entreprises

21.jpg

© iStock

C'est triste, mais hélas vrai. Seules 3 des 35 entreprises belges cotées en Bourse sont dirigées par une femme. Et tu peux remarquer cette tendance partout dans le monde: sur les 350 plus grandes entreprises européennes, il n'y en a que 14 où c'est une femme qui tient les commandes.

Mais nous devrions être contentes, ce chiffre a doublé par rapport à 2009. Cette année-là, il n'y avait que 6 cheffes d'entreprise, selon une étude réalisée par le Financial Times. Idem en Amérique: il y a seulement 27 boss féminins dans les 500 plus grosses entreprises. Une carrière de directeur en chef reste clairement "un monde d'homme".

7. Bien moins de monde dans les universités et hautes écoles

24.jpg

© iStock

Le monde est plein de paradoxes. Ce sont majoritairement les hommes qui dirigent les grosses entreprises, mais les femmes sont bien plus nombreuses dans les universités et hautes écoles. Eh oui, 55 % des étudiants en Belgique sont en fait des étudiantEs. Mais il existe de grosses disparités selon les études.

Ainsi, à la KU Leuven, par exemple, elles se retrouvent surtout en psychologie, sciences de l'éducation, sciences pharmaceutiques et en droit. Par contre, en sciences appliquées et en ingénierie, les bancs ne seraient pas trop dépeuplés si les femmes quittaient la Belgique pour une journée. Parce que plus de deux tiers des étudiants sont des hommes.

8. Ce serait le foutoir complet à la maison

25.jpg

© iStock

Il faut l'avouer: à quoi ressemblerait la maison sans nos mamans? Les chiffres du SPF Économie le prouvent: seuls 4 % des ménages belges sont dirigés par des hommes. Notre pays compte environ 434.000 ménages, avec seulement 17.300 gérés par des hommes. À la maison, la femme tient donc toujours un rôle 'classique'.

9. Énormément moins de bénévoles dans la société

26.jpg

© iStock

La Belgique compte pas moins d'1,8 millions de travailleurs bénévoles. Or, si les femmes partaient pendant une journée, tu peux diviser ce chiffre pas deux. Chaque bénévole travaille gratuitement 4 heures en moyenne par semaine. Sans les femmes, tu peux compter 225.000 heures de bénévolat en moins... Mais qui assurerait alors tout le boulot à faire?

10. Et puis sans femmes... tu n'aurais jamais lu cet article!

Eh oui, la journaliste qui a écrit cet article est l'une des six millions de femmes que la Belgique emploie. Mais aussi l'une d'elles qui veut réfléchir un moment à la raison d'être de cette Journée internationale des droits des femmes.

Il est important de montrer à quel point nous les femmes sommes importantes dans le monde entier. Car trop souvent, nous sommes oubliées. Non, les femmes ne sont pas plus importantes que les hommes, mais elles doivent continuer à se battre pour l'égalité des droits.

Après avoir lu cet article, tu constates que nous avons déjà fait d'immenses progrès dans cette voie. Mais il reste encore beaucoup de travail à faire.

Si tu veux jeter un coup d'oeil sur l'article du Time Magazine qui a réfléchi à comment serait l'Amérique sans les femmes, tu peux cliquer ici.

Et si tu veux plus d'informations sur le mouvement "A Day Without a Woman", tu peux visiter le site web ici.

Déjà lu?