"Je ne suis pas autiste": François Fillon aurait dû réfléchir avant de dire ça et de lancer un nouveau bad buzz

François Fillon a de nouveau affirmé lors du JT de France 2 qu'il n'avait pas l'intention d'abandonner sa campagne présidentielle. Sauf que le candidat des Républicains a eu une ligne de défense maladroite et a notamment déclaré: "Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés". De quoi déclencher un nouveau bad buzz...

"Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés. J’entends bien les critiques. Je ne suis pas jusqu’au-boutiste, pas enfermé dans une certitude mais il y a une chose que je constate c’est qu’il n’y a pas d’alternative": voilà ce qu'a déclaré François Fillon au JT de France 2 hier. Et pour appuyer ses propos, il a de nouveau affirmé à la fin de son intervention: "Je ne suis pas du tout enfermé, je ne suis pas du tout autiste".

Sauf que le candidat des Républicains auraient dû mieux réfléchir aux augments employés. Sur les réseaux sociaux, il s'est fait incendier: en quoi "être autiste" serait mal ici?!

Est-ce grave d'être autiste?

Pourquoi serait-ce une insulte?

Le hashtag #JeSuisAutiste a aussitôt été lancé

Des autistes ont répondu au candidat, convoqué par les juges pour une possible fraude pour rappel..

Les familles avec des membres autistes ont affiché leur fierté

Oups: sa femme Penelope est marraine d'une association pour aider les enfants autistes...

Les associations ont taclé Fillon aussi

Un sacré bad buzz pour le candidat des Républicains!

De quoi lui faire perdre quelques électeurs peut-être...

Déjà lu?