Semaine de merde en vue pour ceux qui doivent prendre l'avion en Europe: une grève va foutre le bazar

Une nouvelle vague de grèves des contrôleurs de l'air français est à prévoir pour cette semaine, ce qui risque de provoquer pas mal de merdier pour ceux qui doivent voyager en Europe. Si c'est ton cas, prépare toi aux annulations de vols et surtout aux retards. Déjà plusieurs vols Ryanair par exemple ont été annulés aujourd'hui depuis et vers Charleroi. 

Les retards et les annulations ne concernent pas uniquement les vols à destination et en provenance de France, mais aussi les avions qui doivent traverser l'espace aérien français. Par exemple, les vols du Benelux, l'Espagne et aussi le Portugal.

Les contrôleurs aériens français de Brest et de Bordeaux se sont mis à l'arrêt dès ce matin. Demain, ce sont ceux du sud de la France à Aix-en-Provence qui feront grève, et tout ceci devrait durer jusque vendredi.

Thomas Reynaert patron de A4E (Airlines for Europe), une association regroupant une quinzaine de compagnies aériennes, désespère. Selon lui, cette grève pourrait entraîner "plus de 1000 annulations de vols et de sérieux retards".

Checkez les sites Web

Le trafic aérien vers les aéroports français sera évidemment plus touché que le reste, mais les grèves risquent d'impacter beaucoup d'autres vols en provenance ou à destination de la Belgique, l'Espagne, le Portugal ou encore l'Italie. Selon Reynaert, tous les aéroports européens subiront l'effet des grèves des contrôleurs français.

Les compagnies aériennes Ryanair et Easyjet préviennent les voyageurs sur leurs sites Internet que des annulations et des retards sont à prévoir pour leurs vols, mais que ceux-ci sont encore inconnus. Easyjet a déjà supprimé des vols, et c'est pareil pour Ryanair. Les compagnies demandent aux voyageurs de checker régulièrement leurs sites Internet pour suivre la situation de chaque vol.

Entre 2010 et 2016, les aiguilleurs du ciel français (pas toujours les mêmes évidemment) ont été en grève pendant 217 jours au total. En moyenne, les contrôleurs de l'air ont été en grève tous les neuf jours. Ce qui représente un coût de 12 milliards d'euros pour le monde aérien.

Lire aussi