Parano ou pas? Donald Trump est persuadé que Barack Obama l'a mis sur écoute et demande une enquête du Congrès

"Comment le président Obama a pu tomber si bas?" a déclaré Donald Trump dans un tweet assassin ce week-end. Le président américain accuse son prédécesseur de l'avoir mis sur écoute pendant la campagne présidentielle. Il demande une enquête du Congrès malgré les nombreux démentis du FBI et du camp Obama. 

Donald Trump en est persuadé: Barack Obama a mis ses téléphones de la Trump Tower sur écoute durant la campagne présidentielle. Il en est tellement sûr qu'il demande au Congrès d'enquêter sur ce cas d'espionnage politique. Trump est tellement certain de ce qu'il avance qu'il n'hésite pas à comparer cette affaire à celle du Watergate, le plus gros scandale d'espionnage politique qui avait mené à la démission du président Nixon en 1974. Dans un tweet dont il a le secret il déclare: "Comment le président Obama a-t-il pu tomber si bas en mettant mes téléphones sur écoute pendant la période sacrée du processus électoral? C'est du Nixon/Watergate! Mauvaise personne!"

En tout cas, une enquête va être lancée par le Congrès en plus de celle concernant l'implication de la Russie dans la campagne présidentielle. Trois mois plus tard, les élections sont encore et toujours remises en cause.

Des accusations démenties

En plus du Watergate, Donald Trump a qualifié, dans un tweet évidemment, les éventuels actes de Barack Obama de "mccarthysme" en référence à la traque des militants et sympathisants communistes aux États-Unis dans les années 50: "Terrible! Je viens d'apprendre qu'Obama avait mis mes lignes sur écoute dans la tour Trump juste avant la victoire. Rien n'a été trouvé! C'est du maccarthysme!"

Sans surprise, plusieurs officiels ont démenti ces accusations. C'est le cas de James Clapper, ex-directeur du renseignement national. Il a déclaré à la chaine NBC : "Il n'y a pas eu de mise sur écoutes du président élu au moment où il était candidat, pas plus que de son équipe de campagne."

De plus, le directeur du FBI James Comey a demandé au Ministère de la Justice de rejeter publiquement les accusations de Donald Trump concernant Barack Obama. Le fait qu'il s'oppose au président n'est pas anodin, c'est assez rare et révélateur de l'ambiance générale qui règne aux USA.

Aucune preuve

Le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, s'est aussi exprimé sur Twitter. Il laisse entendre que le président Trump n'aurait pas à expliciter ses accusations. Il a déclaré: "Les informations relatives à des enquêtes à mobile politique juste avant l'élection de 2016 sont assez troublantes."

Le truc, c'est que la Maison Blanche n'a pas fourni la moindre preuve concernant ces possibles écoutes téléphoniques, elle se base sur des certitudes du président. La porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Huckabee Sanders, a déclaré sur la chaîne ABC: "Donald Trump a dit très clairement ce qu'il croit, et il demande que la lumière soit faite là-dessus. Laissons la vérité apparaître."

Bon, espérons pour Trump et son équipe que le Congrès trouve enfin des preuves à ce propos. Dans le cas contraire, ce serait encore une preuve de la parano du président républicain.

Déjà lu?