Mike Pence n'a pas fait mieux qu'Hillary "la corrompue": il a utilisé une adresse email privée pour des affaires publiques

C'est ce qui s'appelle un retour de bâton. Alors que Trump n'a eu de cesse d'attaquer Hillary par rapport à l’utilisation d'une adresse privée et piratée, il semble que son Vice-président ne soit pas beaucoup prudent. Non seulement il a utilisé une adresse email privée pour ses fonctions publiques mais elle aurait aussi été piratée.

C'est une information de l'Indianapolis Star, basé dans l'Etat de l'Indiana, là même où il était gouverneur quelques mois plus tôt. Mike Pence est soupçonné d'avoir utilisé une adresse email privée à des fins professionnels et d'avoir été piraté, comme une certaine Hillary Clinton qui se serait bien passée de cette affaire durant sa campagne.

Le souci c'est que l'adresse AOL de Mike Pence a été utilisée sur des sujets sensibles comme la sécurité de la résidence du gouverneur ou la lutte contre le terrorisme dans l'Indiana. Ça peut paraître secondaire, mais quand ton président a basé sa campagne sur la "crooked Hillary" (corrompue, véreuse, malhonnête) et son insouciance quant aux problèmes de sécurité de sa boîte mail, c'est beaucoup plus délicat.

Problème de sécurité et de transparence

Mike Pence lui même l'avait accusé de "malhonnêteté" sur la chaîne NBC en septembre 2016, note Le Monde. "Elle savait ou elle aurait dû savoir qu’elle exposait des informations classifiées à un risque de piratage", avait-il commenté à l'époque. Délicat qu'on te disait. Même si le porte-parole du Vice président qualifie la comparaison d'absurde puisque Hillary était à l'époque cheffe de la diplomatie américaine.

Cette adresse privée pose deux problèmes majeurs. L'un est lié à la sécurité de données parfois sensibles, l'autre attrait plutôt à la transparence. Parce qu'un compte gouvernemental est tout simplement mieux protégé et qu'il devrait être accessible en partie par le public.

Déjà lu?