Snapchat est en train de construire un drone pour partager des photos et vidéos vues du ciel: voici tout ce l'on sait déjà

Snapchat est en train de plancher sur un concept un peu dingue: développer un drone pour partager des images et des vidéos vues du ciel. Ce n'est pour l'instant qu'un projet qui reste confidentiel, mais certaines informations ont déjà filtré. Voici tout ce que nous savons déjà sur ce possible futur drone.

Ce n'est pas pour rien que Snapchat a récemment changé son nom en 'Snap' tout court. Avec son entrée en bourse, la société américaine veut se développer vers d'autres services que le 'chat'. Tu le connais depuis toujours comme une application qui te permet de chatter avec tes potes et de leur envoyer des photos et vidéos éphémères. Mais tu pourrais bientôt ne plus reconnaître ce nouveau Snap.

L'entreprise est en train de construire son propre drone qui devrait permettre aux utilisateurs de Snap de prendre des photos et vidéos aériennes et de les envoyer à leurs potes ou à tout le réseau. Le projet est pour l'instant classé top secret par l'entreprise, mais trois personnes qui suivent le dossier de près l'ont confirmé au New York Times, sous anonymat.

"A camera company"

On ne connaît pas encore les détails techniques du projet, mais il n'a en fait rien de surprenant puisque Snap se définit lui-même comme une "camera company". Suite à l'annonce de son entrée en bourse (et de sa valorisation visée à 25 milliards de dollars), son PDG Evan Spiegel a publié il y a quelques jours une vidéo de 35 minutes pour convaincre Wall Street et les investisseurs du monde entier. Dans celle-ci, il explique: "Snap est une société d'appareils photos. Nous pensons que nous sommes vraiment au début de ce que nous pouvons faire avec les caméras. Nous voulons les faire évoluer de pièces de hardware [ndlr: du simple matériel] vers du software [ndlr: des logiciels] connecté à internet".

Ses intentions d'investir en masse dans la vidéo autonome sont donc plutôt claires. Jusqu'à présent, Snap n'a conçu que des lunettes de soleil équipées de caméras. Les Snapchat Spectacles te permettent ainsi de réaliser des photos ou des vidéos de dix secondes, comme avec ton téléphone mais sans l'aide de tes mains. La société compte bien ne pas en rester là, elle commencera dès ce jeudi à négocier sur le marché boursier, en vue de s'ouvrir à de nouveaux investisseurs pour réaliser ses perspectives futures dans plus de "camera".

Exclusivité totale

Parce qu'aujourd'hui, il faut avouer que le monde des applis manque cruellement d'inspiration: WhatsApp et Facebook copient souvent Snapchat. Mais le problème est qu'ils touchent une plus grande base d'utilisateurs. Snapchat n'a donc d'autre issue que de chercher de nouveaux débouchés et de proposer des services uniques.

Et la voie qu'il semble suivre est celle de la vidéo et des drones. Il a déjà fait part de son intérêt dans ces domaines à travers d'autres projets. Par exemple, Snap avait présenté en octobre dernier une Live Story de cinq minutes sur les combats pour la reprise de Mossoul, dont dix secondes étaient filmées en drone.

Les 'Snap Labs'

Snap Inc., qui a son siège à Venise en Californie, possède d'ailleurs une division spéciale appelée 'Snap Labs'. Ces dernières années, il y a recruté des dizaines d'ingénieurs spécialisés en mécanique et en logiciel qui travaillaient avant chez Apple, Google, GoPro, Motorola, entre autres. Leurs projets tournent précisément autour d'appareils photos et caméras volants, de reconnaissance faciale et de technologie pour numériser en 3D, rapporte Reuters.

Snap serait aussi en discussion avec des entreprises de fabrication de drones. Ainsi, Business Insider a indiqué en décembre dernier que Snap était intéressé par une acquisition de Lily Robotics. Cette entreprise de robotique, basée à San Francisco, a notamment développé un drone waterproof qui te suit à la trace, tout en filmant.

Mais ce qui se passe concrètement à l'intérieur de Snap Labs reste très flou. Et ce n'est même pas sûr que ce futur drone Snap soit un jour disponible aux consommateurs. Ce n'est peut-être qu'une expérience qui sera abandonnée par la suite. On en saura sans doute plus dans les semaines à venir, puisque les investisseurs sont impatients de connaître les perspectives futures de Snap.

Déjà lu?