"Oui, je reste candidat à la présidence de la République": François Fillon ne lâche rien

Ce matin, François Fillon, le candidat des Républicains à la présidence française, a annoncé qu'il ne se rendrait pas au salon de l'agriculture. Son avocat l'a informé qu'il serait convoqué le 15 mars par les juges afin d'être mis en examen. Depuis les rumeurs fusaient: va-t-il rendre les armes? Il n'en n'est rien, il reste candidat: "il ira jusqu'au bout".

"Je serai au rendez-vous que la démocratie nous donne": François Fillon vient d'annoncer ce mercredi qu'il restait dans la course présidentielle en direct de son QG. Il regrette que "les arguments de droit ont été écartés d'un revers de la main" mais il ne lâche rien et se battra jusqu'au bout.

Plus tôt dans la journée, son avocat l'a informé qu'il serait convoqué le 15 mars par les juges d'instruction afin d'être mis en examen dans l'affaire qui le tourmente depuis plusieurs semaines. Il regrette cette date qui arrive deux jours avant la clôture des parrainages pour l'élection présidentielle et qui a été choisie pour l'empêcher d'être candidat selon lui. Mais en faisant ça "ce n'est pas moi seulement qu'on assassine mais les élections présidentielles"

Absent au salon de l'Agriculture

Ce matin, à la grande surprise de tous, François Fillon avait annoncé qu'il ne se rendrait pas au salon de l'agriculture de Paris ce midi. Une annonce qui a pris tout le monde au dépourvu, même ses collaborateurs. Hier encore, il tweetait :"je défendrai l'agriculture française. Elle a tous les atouts pour gagner, à condition qu'on lui en donne les moyens". Il semblait donc bien décidé à se rendre à ce fameux salon: le salon de l'agriculture est un passage obligé pour tout candidat à la présidentielle.

Sa convocation par les juges l'a donc poussé à ne pas s'y rendre et à donner cette conférence à la place. Une rumeur a même été balancée par Mediapart: une perquisition aurait été menée dans la matinée au domicile du couple et Pénélope Fillon était en garde à vue. Mais cette information a été démentie pas Le Point, le journaliste de Mediapart a fait son mea culpa pour cette fausse information et Fillon ne l'a même pas évoqué devant les médias.

Il a parlé avec Sarko et Juppé

C'était le branle-bas de combat au QG de campagne de François Fillon dans la matinée. Toutes les réunions de ce mercredi ont été annulées.

Selon Le Figaro qui tient l'information d'un proche du candidat à la présidentielle, "François Fillon a vu ou va voir la plupart des candidats à la primaire". Il a eu Nicolas Sarkozy au téléphone "très tôt ce matin". "Le dernier rendez-vous prévu dans la matinée est un entretien téléphonique avec Alain Juppé". Mais Juppé n'a pas voulu faire de commentaire. Les rumeurs fusaient déjà quant au possible abandon de Fillon et la désignation de Juppé comme candidat des Républicains mais il n'en n'est rien. François Fillon se battra jusqu'au bout.

Déjà lu?