Bien joué les gars: des supporters anglais ont vandalisé le bus de leur propre équipe par erreur

Si tu cherchais des arguments pour défendre les supporters de football, cet article ne va pas t'aider. Ce week-end, des fans de l'équipe londonienne de Crystal Palace ont vandalisé un bus qu'ils croyaient appartenir à leur adversaire du jour: Middlesbrough. Le problème c'est qu'il s'agissait bus de leur propre équipe. Résultat: 47.000€ de dégâts. Super bien joué les gars! 

C'est vraiment une saison affreuse pour Crystal Palace, un club de première division anglaise basé à Londres. Les Eagles, dont le Diable Rouge Christian Benteke, sont malmenés en championnat et risquent de descendre en division 2 s'ils ne s'activent pas.

Ce week-end, ils affrontaient Middlesbrough, un autre club à la lutte pour le maintien en Premier League, la division 1 anglaise. Le match s'annonçait donc chaud et plein d'enjeux. Du coup, pour intimider leur adversaire, les fans de Crystal Palace ont décidé de passer à l'action. Ils se sont dit: "Tiens, et si on vandalisait le bus de Middlesbrough histoire de leur faire peur un petit peur?" Et là, c'est le drame.

Grosse bavure

Dans la nuit de vendredi à samedi, les fans de Palace se sont mis au boulot. Pour leur expédition punitive, pas de pétards, pas de caillasse, ni fumigènes, juste des bombes de couleurs. Ils se sont amusés à taguer tout le bus: un fond rouge et bleu avec "Crystal Palace" écrit en blanc dessus pour rappeler les couleurs du club. Mais tout ça n'est qu'un gros fail: ils ont en fait tagué le bus de leur propre équipe.

Du coup, Christian Benteke et ses potes ont dû faire la route de l'hôtel au stade avec ce bus bien dégueulasse. Le pire, c'est que les dégâts sont estimés à 47.000€ selon Dean Waters, membre du staff de Palace (son tweet a depuis été supprimé). Voila le technique parfaite pour mettre des bâtons dans les roues d'un club déjà mal en point sportivement. Bon, au moins Crystal Palace a réussi à gagner le match et se donne un peu d'air pour la suite du championnat. Mais qui paiera les dégâts? Le club a en tout cas porté plainte à la police, selon The Telegraph.

Déjà lu?